1 Conseil pour sauver son couple

1 Conseil pour sauver son couple

Le secret pour qu'un couple dure....

Le secret pour qu’un couple dure….

 

De nos jours, il est très rare qu’un couple dure dans le temps, ce n’est pas une critique, si vous n’êtes pas bien ou plus en « phase » avec la personne autant partir.

Ce que je comprends moins est qu’après des années de vie commune une relation peut se dégrader assez rapidement. Si cela a marché avant, ça peut marcher maintenant, la seule différence est que l’attitude de l’un ou l’autre ou les 2 ont changé. Alors évidemment, un travail d’introspection et de communication est nécessaire.

J’ai remarqué que dans les couples qui durent, il y en a toujours un des deux, qui dit ces 4 mots magiques : « Ce que tu veux ». Vous attendiez peut-être à ce que je dise les 2 mots de « je t’aime » ?

Non, car ces 2 mots sont maintenant utilisés à tort et à travers il vaut mieux le penser et ne pas le dire pour faire plaisir…

La preuve de l’amour est ce qui est bien pour toi est bien pour moi puisque je veux te rendre heureux (se). Donc, si votre conjoint veut faire quelque chose et qu’il vous le demande, et que vous n’arrivez pas à dire « fais ce que tu veux » ou « comme tu veux » c’est qu’il y a un gros problème d’appartenance ou de manque de confiance…

Il faut bien comprendre que c’est comme l’éducation des enfants, ce n’est pas parce que vous allez l’interdire qu’il ne va pas le faire dans votre dos. Se marier ou vivre ensemble ne signifie pas « possession », priver de ce que l’autre à envie de faire.

Souvent j’entends dire : « Il m’a trompé, je lui ai laissé trop de liberté ». Non c’est faux, il l’aurait fait quand même, car il en avait envie. En le privant de liberté, il ne vous aurait peut-être pas trompé, il serait parti bien avant.

Je vais vous citer un exemple de couple que je connais bien. Ce couple allait dans des clubs échangistes pour « casser » la routine comme ils le disaient… En croyant que cela « couperait » les envies d’infidélité de l’autre. Évidemment, il n’y a pas infidélité quand les deux sont participants.

Oui, mais voilà…

Lui, allait quand même voir ailleurs sans lui dire et elle l’a appris, leur couple n’a pas supporté…  Donc vous voyez non seulement, il pouvait avoir des relations avec d’autres femmes par l’intermédiaire de ces clubs, mais en plus il lui fallait des moments d’intimités avec d’autres femmes.

Une preuve que rien ne freine un homme ou une femme d’être infidèle, absolument rien et le contraire aussi… C’est-à-dire que les 4 mots, « ce que tu veux », non seulement rend l’autre plus heureux, plus libre mais la liberté c’est de l’amour, il ne vous trompera pas, si ou elle n’en a pas envie.

N’oubliez jamais, qu’il vaut mieux savoir ce que font ces 2 mains en lui laissant de la liberté, qu’en le privant de ce qu’il veut faire, mais vous verrez sa main gauche sans savoir ce que fait sa main droite.

Mais que signifie, « ce que tu veux » ?

S’il ou elle veut s’inscrire à une activité, à une association, à un club, etc. laissez-le ou laissez là.

S’il ou elle demande votre préférence dans un domaine comme un plat cuisiné, etc., et que ça vous est égal, dite, « ce que tu veux » ou « ce que tu préfères moi ça m’est égal ». Ça fait toujours plaisir.

Une anecdote pour cette dernière situation est comme ma femme est un cordon bleu, elle me demande souvent mon avis, ou ce que je veux qu’elle fasse. Or moi ce qui m’intéresse est qu’elle se fasse aussi plaisir, qu’elle fasse ce qu’elle aime. Mais un jour, on est resté 5 min à se relancer la « balle » sur ce que veut l’autre. C’est amusant, il vaut mieux que ça se passe dans ce sens-là que de s’accrocher chacun ses envies incompatibles avec l’autre.

Cadeau Gratuit :

Les secrets de l'autohypnose

Téléchargez vite en cliquant sur l'image:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 


*