3 conseils pour éviter la peur de parler en public…

Ce n’est jamais évident de parler en public, je me souviens lorsque j’ai eu mon premier rôle au théâtre, j’étais habillé en moine et je devais lire un parchemin devant des centaines de personnes et dire deux ou trois répliques réplique. Il n’y avait donc même pas d’effort de mémoire, mais je me mettais la pression moi-même, car je jouais avec des comédiens professionnels. Des acteurs de théâtre qui gagnaient leur vie avec des tournées un peu partout en France.

J’avais été parachuté dans cette pièce pour remplacer quelqu’un alors que je n’avais même pas une semaine de cours de théâtre. Tout simplement parce que le metteur en scène avait aimé ma voix. Si j’avais été avec des personnes du même niveau que le mien, il n’y aurait pas eu de problème, l’écart de niveau était tellement énorme que je me suis imposé une pression seule sur mes épaules. Pourtant, j’avoue que les comédiens pros avaient tout fait pour me rassurer.

En même temps, j’ai toujours aimé les nouvelles expériences, ce qui donne la motivation d’aller au-delà de sa zone de confort pour explorer des terres inconnues. D’ailleurs, après j’ai continué les cours de théâtre, j’ai obtenu des rôles plus importants, etc.

Il faut distinguer, parler en public comme faire un exposé devant une salle, et faire l’acteur au théâtre. On peut avoir un énorme trac pour l’un et très peu pour l’autre. Je sais qu’avec l’habitude, j’avais très peu le trac avant la première scène d’une pièce de théâtre.

Quoi qu’il en soit voici quelques conseils :

1) Habituez-vous entre amis

Quand on est entre amis ou en famille, il est nettement plus facile de parler devant l’auditoire. Par exemple, si vous buvez l’apéro, levez-vous, prenez la parole, et trouvez une occasion pour trinquer, pour cette rencontre. Ne vous inquiétez pas, même si vous bafouillez, les personnes présentes ne vont pas vous juger, ou au pire ils vous diront, « eh bien arrète de boire », ce qui vous fera rire, et vous continuerez.

Donc à chaque occasion où vous vous sentez bien, prenez la parole.

2) Respiration abdominale

La respiration contre le tract est, je dirai obligatoire. Et même si cette respiration n’est pas abdominale, il faut vous concentrer sur votre souffle, c’est la base pour libérer d’un resserrement intérieur qui comprime les vaisseaux et qui vous dirige vers la panique.

Vous pouvez essayer tout ce que vous voulez, en essayant de penser à autre chose, que vous êtes à l’aise, etc. Si vous ne vous occupez pas de votre respiration, ça ne sert à rien.

3) Parler lentement.

Les trois premières minutes sont primordiales, car c’est au début que vous allez avoir peur, dès que vous avez commencé, vous vous apercevrez que cela ira de mieux en mieux. N’hesitez donc pas à parler lentement surtout au début. Car si vous avez peur, vous allez avoir tendance à parler vite pour vous débarrasser de votre texte. C’est ce qui se passe quand on est un acteur débutant, on veut « balancer » le texte et retourner dans la loge, alors qu’au contraire, il ne faut pas hésiter à parler plus lentement pour accentuer la confiance, ce n’est qu’ensuite que le débit de parole va s’accélérer naturellement et trouver le ton et la vitesse juste lorsque vous aurez de plus en plus confiance en vous.

Cadeau Gratuit :

Les secrets de l'autohypnose

Téléchargez vite en cliquant sur l'image:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>