Aveugle, elle a vécu une NDE (EMI) et le miracle…

Aveugle, elle a vécu une NDE (EMI) et le miracle…

Interview de Vicki Noratuk sur sa NDE

Interview de Vicki Noratuk sur sa NDE

L’histoire qui suit est vraiment exceptionnelle et en aucun cas, elle ne peut être expliquée scientifiquement. Et en même temps, c’est un formidable espoir pour les personnes non voyantes. Donc, si vous en connaissez racontez-leur l’histoire.

Entre 1947 et 1952, 50,00 bébés sont devenus aveugles à cause d’un excès d’oxygène dans le système du renouvellement d’air des incubateurs.

C’est ce qui s’est passé pour Vicki Noratuk, comme elle ne pesait que 3 livres à la naissance, elle a donc été placée dans un incubateur, ce qui a bouleversé toute sa vie…

En effet, suite à cet incident, ses nerfs optiques ont été détruits, elle n’a jamais pu voir le monde avec des yeux. Elle le dit elle-même quand elle parle de ses rêves :  « Je ,’n’ai jamais vu de lumière, aucune ombre, rien, les nerfs optiques de mes yeux ont été détruits. Quand je rêve, je rêve avec les mêmes sensations que j’éprouve quand je suis éveillé. Il n’y a pas de données visuelles, seulement des sensations comme le toucher et le son. »

Et puis elle a failli mourir deux fois, mais c’est la 2e fois ou il s’est passé quelque chose de troublant…

Le début de la NDE

Le 2 février 1973, alors qu’elle travaillait comme chanteuse et pianiste dans un restaurant, un couple qui avait pas mal bu d’alcool insista pour la ramener malgré sa préférence pour le taxi.

Pendant que la voiture roulait, le conducteur commence à se plaindre qu’il voit double et c’est le choc avec un bus, elle se souvient juste d’avoir crié et son voyage commence…

Elle a la sensation de sortir de son corps par la bouche avec un « temps » étiré et allongé tout en montait de plus en plus haut, jusqu’à ce qu’elle s’aperçoit qu’en dessous d’elle, c’était son corps. Pour la première fois de sa vie, elle se voyait, pour la première fois de sa vie elle voyait une image.  Elle ne se souvient pas de son voyage jusqu’à l’hôpital, mais elle se souvient de s’être retrouvée au plafond de la salle d’urgence complètement stupéfaite de voir, mais en même temps remplie de crainte. Un détail amusant, elle a adoré ces cheveux qu’elle n’avait évidemment jamais vus, mais elle a remarqué qu’ils avaient été coupés à cause de blessures. Et puis, elle entend une voix masculine précisée qu’elle saignât de l’oreille gauche et qu’elle pourrait être sourde. Sa réaction d’entendre ça fut immédiate : « « Je ne suis pas sourd! Je ne suis pas sourd! Je criais sur lui. Vous ne m’entendez pas ? Je suis juste ici! »

Ensuite une femme de l’équipe médicale annonce qu’ils ne savent combien de dommages a subis le cerveau et qu’elle pourrait être dans un état végétatif. Une fois de plus, elle raconte qu’elle essaie de communiquer avec les médecins en disant : « je ne suis pas dans un état végétatif ! ». Elle précise qu’elle devenait frustrée et en colère, car elle avait l’impression de crier, mais personne ne l’entendait comme si elle n’existait pas.

Puis, comme elle le précise un « Voom ! » d’un seul coup, elle traverse le plafond passant à travers l’espace-temps.

Une nouvelle vision dans l’au-delà

Je lui laisse la parole : « J’ai vu des lumières. Je ne sais pas d’où ils venaient. Mais je m’en moquais, parce que je sentais si libre! J’étais étourdi par la facilité de mouvement. Je me sentais comme criant et hurlant à n’en plus finir. Cela peut paraître fou, mais ça me rappelle le sentiment qu’un chiot peut avoir quand il roule partout dans l’herbe, et ne se soucie même pas du lieu ou il roule. Au loin, j’ai entendu le plus beau son, comme des carillons éoliens. Il contenait chaque note que vous pourriez imaginer, du plus bas au plus haut, tous mélangée ensemble. En tant que musicienne, j’étais intrigué. Il y avait tant de tons différents que je ne connaissais pas, comment était-ce possible ? J’étais impressionné. »

« J’ai été aspirée la tête la première dans un tunnel sombre, j’ai été attiré par le vent vers une lumière lointaine qui a grandi. Le tube était confortablement large. Parfois, je passais ce qui ressemblait à des fenêtres dans les parois du tube. Grâce à cela, je pouvais voir les autres êtres à la fois devant moi et derrière moi dans des tubes parallèles. Ils semblaient exprimer le même étonnement que je vivais. À l’intérieur j’ai senti la chaleur tout au long de mon être. »

« Alors que j’approchais de la fin du tunnel, la lumière est devenue brillante. Juste avant d’arriver à la fin, je pouvais entendre les gens chanter. C’était comme tous les hymnes que vous avez déjà entendus chanté à la fois, en se mêlant harmonieusement ensemble! «

« Ma sortie du tube peut être décrite comme le déploiement sur l’herbe dans un doux, et lumineux paysage d’été, où il y avait des milliers de gens qui chantent, rient et parlent. Certains jouaient à ce qui ressemblait à des instruments à cordes. Les fleurs étaient partout avec différentes variétés, et je me rappelle encore un parfum de jasmin. Tant les fleurs et les oiseaux que j’ai observés dans les arbres semblaient avoir de la lumière autour d’eux. J’ai aussi remarqué que, même parmi les fleurs et les oiseaux du même genre, certains avaient plus de lumière que d’autres. »

J’ai lu ce témoignage après avoir conçu cette vidéo pourtant, il y a une étrange similitude :

Et puis, comme souvent dans les témoignages de NDE, elle avait l’impression de connaitre tout sur tout, sur la vie, sur les planètes, sur Dieu, sur les mathématiques, etc.

Lorsqu’elle est arrivée à un certain endroit, quelqu’un qu’elle nomme le Christ lui a fait comprendre : « Il a dit très nettement, « Non! », impossible de se rapprocher de l’autre. Ce serait comme si quelqu’un vous empêche d’aller sur une falaise, ou le passage d’un certain point, au-delà duquel vous ne seriez pas en mesure de revenir. »

Et enfin le retour : «  Tout d’un coup je me suis senti lourde et plein de douleurs. Je me suis finalement réveillé à l’hôpital pour apprendre que j’avais une fracture du crâne, une commotion cérébrale, une blessure au cou, une blessure au dos et une blessure à la jambe. »

Quel beau témoignage de la vie après la mort, mais si vous relisez bien, elle parle comme une personne qui a  vraiment vu et reconnu des paysages, des fleurs et même le christ. Est-ce qu’un non-voyant tient ce langage ? Évidemment que non, cela devrait faire réfléchir la science sur la vie après la mort, comment on peut inventer des choses qu’on n’a jamais vues avec ses yeux ?

L’interview si vous comprenez l’anglais:

Je vous laisse méditer sur cette question, à bientôt…

 

Source

 

Cadeau Gratuit :

Les secrets de l'autohypnose

Téléchargez vite en cliquant sur l'image:

3 thoughts on “Aveugle, elle a vécu une NDE (EMI) et le miracle…

  1. Merci pour ce magnifique témoignage.
    Avec celui-ci (qui s’ajoute chaque jour à de nouveaux dans le monde entier), la science est en train de prendre sérieusement en compte la réalité de l’après-vie. Car voir étant aveugle avec des précisions de la scène de décorporation est une quasi preuve.
    Didier

    • oui merci Didier. a la limite maintenant, si on refuse le phénomène, il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas admettre qu’il y a quelque chose.
      Eric

  2. TRAORE

    Merci.

    La pensée, encore la pensée et toujours la pensée. C’ est vraiment la clé de l’ existence.

    Un honneur pour moi de lire le commentaire de Didier Penissard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>