Comment éviter de méditer si vous n’aimez pas ça : 3 cas vécus expliqués

Si si, je vous assure on peut éviter de méditer et obtenir tous les bénéfices de la méditation que vous lisez dans la presse scientifique. En Occident on aurait jamais le temps de méditer plusieurs heures comme les moines bouddhistes, mais eux n’ont pas le même objectif que nous. Méditer plusieurs heures est un but purement spirituel et n’a rien à voir avec un objectif de la science comme un cerveau et des neurones beaucoup plus efficaces.

Beaucoup de pratiquants de Tai Chi, Qi Gong ou même du yoga ne méditent pas, pourquoi ?

Car ils n’en ont pas besoin, ce qu’ils pratiquent est de la méditation, même si cela peut être en mouvement, c’est quand même de la méditation.

Mais si vous ne pratiquez pas toutes ces disciplines, car vous travaillez énormément, vous rentrez très tard chez vous et vous avez l’impression que méditer c’est perdre son temps. Ce qui n’est pas vrai la méditation permet de gagner du temps, car comme le dit Lao-Tseu :  « il faut être vide pour faire des choses utiles », mais si vraiment pour vous l’inactivité vous bloque, car vous êtes toujours « à fond » alors il faut essayer d’autres méthodes…

Exercices de pleine conscience

Un jour quelqu’un m’a dit, « je n’ai pas le temps de méditer, je suis en permanence dans ma voiture ». J’ai répondu que c’était génial, qu’il pouvait méditer en roulant. Et là il m’a fait de gros yeux… comme quoi, les gens n’ont aucune notion de ce qu’est la méditation.

Donc je lui explique qu’il suffit qu’il soit en voiture en pleine conscience. Chaque fois que son esprit vagabonde en voiture pour penser à ses différents problèmes dans sa vie privée ou professionnelle, il doit s’habituer à revenir sur sa respiration. Sentir sa respiration, c’est méditer, quel que soit le lieu ou vous vous trouver, donc c’est quand même simple.

On peut méditer en continuant à faire ce que l’on a l’habitude de faire chaque jour sans bouleverser son mode de vie. C’est très difficile à expliquer aux gens, car l’image du méditant assit en lotus perdure encore et encore…

Un autre cas un peu similaire, mais sans véhicule, la mère de famille n’avait pas le temps de méditer. Je lui demande si elle fait la vaisselle ? Elle ne voyait pas le rapport, mais elle me dit, oui bien sûr. Je lui réponds qu’elle peut donc méditer. « Quand vous lavez la vaisselle, ne pensez à rien que de laver votre vaisselle. Si vous avez des pensées autres que rendre la vaisselle propre, reconcentrez-vous sur la vaisselle et sur votre respiration qui vous aidera à vous recentrer.

Un autre cas où la personne n’avait pas le temps, car elle rentrait tard chez elle à cause des transports en commun. Je lui dis que c’est génial, elle peut méditer deux heures par jour. Je lui dis qu’au lieu d’entendre le bruit désagréable du métro, qu’elle télécharge une musique zen bouddhiste, spéciale pour la méditation et qu’elle pourrait écouter avec son portable. Et puis comme pour les cas précédents, je lui explique qu’il faut se recentrer sur sa respiration pour ne pas avoir des pensées parasites. Ce qui l’ennuyait est de fermer les yeux dans le métro. Encore une idée préconçue, puisque l’on peut méditer les yeux ouverts, donc  il n’y a aucun problème pour elle dans le métro.

Voilà à travers ses 4 exemples, je voulais vous montrer que n’importe qui, la personne la plus occupée au monde, peut aussi méditer, c’est juste une question de conscience, car il faut y penser. Et vous vous apercevrez qu’au travail, vous serez moins fatigué, beaucoup plus efficace, beaucoup plus créatif. Vous vous surprendrez à avoir des idées géniales venues de nulle part…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>