Comment gérer la différence physique ?

traumatisme enfance

Beaucoup de comportements adultes est la conséquence de ce que l’on a subi pendant l’enfance voire l’adolescence. Il suffit d’avoir passé ces stades avec une différence physique, comme un surpoids, une tache de vin sur le visage, un handicap physique et on est l’objet de moquerie qui entraînera des névroses dont, il serait très difficile de nous débarrasser mais pas impossible.

Si j’écris cet article, c’est que j’ai aussi subi des attaques perpétuelles sur mon physique. En me regardant maintenant, c’est sûr qu’on ne pourrait pas l’imaginer, 1,85 m 80 kg. Non, je n’étais pas en surpoids, c’était le contraire, j’étais d’une telle maigreur que je pouvais me comparer aux enfants du Sahel en afrique.

Cela provient, d’une anorexie très rare dans l’enfance, de 3 à 7 ans, j’ai vraiment mangé très peu, ce qui faisait pleurer ma famille. Et je crois que pour un homme être très maigre est peut-être pire que pour une femme car il manque la masse musculaire pour se défendre physiquement.

Donc très souvent je me faisais casser la figure et je rentrais de l’école avec des plaies.

Comment peut-on se remettre de ces traumatismes ?

Avec le recul même s’il y a eu souffrance, cela donne une force que les enfants qui ont connu une enfance paisible ne peuvent pas connaître, car il y a comme une tendance à prouver que, finalement, vous n’êtes pas si faible que cela.

Notre société ne supporte pas la différence physique, il suffit de regarder la télévision pour s’apercevoir que c’est très rare que des femmes en surpoids obtiennent de premiers rôles. Si vous avez une différence physique, ce n’est pas les yeux des autres qui doivent vous dicter votre attitude, c’est surtout si la différence induit une souffrance comme un problème de santé. Mais s’il n’y a pas de souffrance, pourquoi vouloir à tout prix être dans la norme ?

On peut aussi avoir vécu l’inverse de mon parcours. C’est-à-dire ne pas avoir eu de différences physique pendant l’enfance mais vous avez subi une transformation adulte, que ce soit par des grossesses pour les femmes, un mode de vie différent pour les hommes, etc.

Je crois que c’est plus facile à accepter lorsqu’il y a la transformation à l’âge adulte, car on absorbe plus les conséquences. Tandis que pendant l’enfance on est une éponge et cela cause des dégâts plus profonds.

Dans tous les cas, si vous en souffrez il va falloir augmenter l’estime que vous avez de vous, et pour cela il existe différentes méthodes. Ce n’est pas un secret que personnellement c’est l’autohypnose qui m’a aidé, mais vous pouvez aussi aller voir directement un hypnotiseur et ensuite de continuer avec des séances enregistrées que vous écoutez chez vous.

Ou bien vous pouvez faire appel à un psychothérapeute, l’essentiel est de choisir une thérapie qui vous convienne, mais sachez que si vous trainez ça depuis l’enfance, le changement physique par des régimes ou la chirurgie esthétique n’est pas suffisant. Cela ne va pas régler le problème d’estime de soi, occupez-vous de votre intérieur avant votre apparence.

Il y a aussi la taille physique qui entraîne des complexes, allant même jusqu’à mettre des talonnettes chez hommes pour paraître à la hauteur de ces dames.

Je vous conseille un film qui aborde le sujet des différences avec Jean Dujardin, avec des effets spéciaux incroyables pour un film français, c’est « un homme à la hauteur ».

Il est facile de deviner avec le titre qu’il est à la hauteur intérieurement, mais il est vraiment petit physiquement…

Voici la bande-annonce :

Cadeau Gratuit :

Les secrets de l'autohypnose

Téléchargez vite en cliquant sur l'image:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>