Dépolluez votre intérieur et réduisez les ondes grâce aux plantes…

plantes depolluantes

Les plantes présentées ici permettent de réduire les substances chimiques comme le trichloréthylène, le benzène, formaldéhyde, l’ammoniac, l’acétone, le monoxyde de carbone, mais aussi les ondes électromagnétiques.

Mais à quoi peuvent bien servir toutes ces substances ?

Voici un petit résumé qui vous donne un aperçu de l’utilisation de ces produits dans nos vies de tous les jours.

Nous sommes entourés de produits toxiques

En 1995, le trichloréthylène a été classé “carcinogène probable”. Ce produit irrite la peau ainsi que les muqueuses. Il est toxique pour notre système nerveux central.

On le retrouve dans les produits de dégraissage de pièces métalliques, de nettoyage à sec des vêtements, les couvertures, les couettes, mais ce n’est pas tout. On le retrouve aussi dans la composition des adhésifs, solvants, décapants à peinture, les vernis, les pesticides, etc. La liste est encore longue.

Le benzène est utilisé pour la fabrication des plastiques, mais aussi des adhésifs et résines, parfums d’ambiance, produits d’entretien.

Le formaldéhyde figure sur la liste des composants pour les colles pour tapisserie, la colle utilisée dans la fabrication d’agglomérés ou de contreplaqués (lits, meubles) mais aussi pour la formation de mousses synthétiques (matelas), fenêtres en PVC, vernis à ongle, parquets stratifiés, etc.

Le parabens entre dans la composition des produits de la salle de bain (savons, gels douche, shampoings, crèmes).

Les phtalates se retrouvent dans les jouets en plastique de vos enfants, le revêtement de sols en vinyle.

L’ammoniac, facilement repérable à son odeur, se retrouve dans les produits d’entretien.

L’acétone existe dans certains textiles, peintures, colles.

Le monoxyde de carbone est contenu principalement dans les émanations des poêles à bois, les chauffages d’appoint, les fours, les appareils qui fonctionnent au propane comme les réchauds portatifs, mais aussi la fumée de cigarette par exemple.

Les ondes électromagnétiques, quant à elles, sont émises par bon nombre de nos appareils ménagers tels que fours à micro-onde, ordinateurs, lave-vaisselles, lave-linges, téléphones portables, téléphones sans fil, Wi-Fi, télévisions, radiateurs, mais également les lignes à haute tension.

La liste exhaustive de ces substances nocives qui nous entourent et qui contaminent notre corps serait bien trop longue. Les exemples précédents ont simplement pour but de vous alerter sur votre environnement le plus proche, c’est-à-dire votre maison, et sur l’importance de la purifier.

Heureusement, les plantes et les fleurs sont là pour nous aider dans l’assainissement de l’intérieur en absorbant les effluves toxiques de tous ces produits.

Comment agissent ces plantes ?

Les plantes ont la propriété d’améliorer l’air que nous respirons, mais également d’absorber les émanations des produits chimiques ainsi que les rayonnements électromagnétiques générés par les ordinateurs, les télévisions, le radioréveil sur votre table de nuit, les téléphones portables, les fours à micro-onde, l’air conditionné.

Techniquement, la plante absorbe le gaz ou émanation qu’elle stocke surtout la nuit et qu’elle nous rend en partie dans la journée sous forme d’oxygène. Le gaz carbonique que la plante rejette la nuit est si infime qu’il n’est absolument pas nocif. Par conséquent, ne craignez pas de placer une plante dans la chambre, la croyance qui nous le déconseille est fausse.

Les plantes possèdent également des propriétés d’hygrométrie : en respirant, elles émettent de la vapeur d’eau qui augmente l’humidité de la pièce, extrêmement bénéfique contre les problèmes de gorge sèche, d’asthme et les yeux secs.

Une solution existe pour chaque pièce de votre maison. Un bienfait supplémentaire des plantes est d’agir comme un antistress sur les humains.

Intéressons-nous donc aux plantes dépolluantes, à celles qui nous protègent et aux relaxantes.

Quelques plantes dépolluantes d’intérieur

Comme affirmé précédemment, des études et tests scientifiques prouvent que ces plantes possèdent réellement la capacité d’absorber d’importantes quantités de polluants pour améliorer l’atmosphère dans votre maison.

Toutes les plantes suivantes absorbent au moins le formaldéhyde qui est pratiquement présent dans tout ce qui nous entoure dans notre maison. Mais la plupart ont aussi la capacité d’absorber les autres polluants comme le benzène, le parabens, les phtalates et l’ammoniac.

N’achetez plus des fleurs simplement pour leur beauté, comme un objet décoratif, mais aussi pour leurs bienfaits en tant qu’allié bien-être dans votre maison.

Il est impossible aujourd’hui de définir exactement le volume d’air qu’une plante peut assainir. Selon les dimensions de la pièce, il vous faudra prévoir une ou plusieurs plantes.

Bien entendu, une plante ne peut participer à la dépollution de votre maison que si elle se porte bien et grandit normalement. Une plante flétrie, mal soignée ne présentera évidemment pas les mêmes caractéristiques et ne sera pas en mesure de jouer son rôle d’épuration.

Il faut environ 15 jours de vie dans une pièce à votre plante pour entamer son travail d’épuration, le temps qu’elle s’acclimate et prenne ses aises. En termes d’efficacité, préférez une plante déjà développée à une plante jeune.

L’Aglaonema “Cleopatra”

Cette plante ne nécessite pas de grande lumière. Évitez de la mettre près d’une fenêtre, d’une grande source de lumière ou encore du soleil.

Elle absorbe parfaitement le formaldéhyde et le benzène, et est conseillée dans l’entrée, le couloir, la salle de bains ou encore dans chacune des pièces, son prix étant modique.

Cette plante est d’un entretien facile et n’a besoin d’être arrosée que tous les 4 jours en été et tous les 10 jours en hiver. La température idéale pour cette plante varie entre 10 et 22°C.

L’Anthurium

L’anthurium est une très jolie plante d’intérieur, qui a besoin de lumière (mais pas d’exposition directe au soleil). Cette plante qui excelle à éliminer le xylène et l’ammoniac est parfaite dans la salle de bains ou la cuisine.

L’anthurium a besoin de beaucoup d’eau. Arrosez environ tous les 3 jours en été. La température doit être d’environ 20°C.

Le Chamaedora elegans ou Palmier d’intérieur

Ce palmier nain d’intérieur – qui peut malgré tout atteindre 1,20 mètre – est très élégant avec son feuillage un peu exotique. Originaire d’Amérique du Sud, il est très facile d’entretien et ne nécessite qu’un arrosage hebdomadaire et beaucoup de lumière, en évitant cependant une exposition directe au soleil.

Capable d’éliminer le benzène, le xylène, l’ammoniac, le formaldéhyde et le trichloréthylène, le Chamaedora elegans est pour le salon, la cuisine ou la salle de bain si elle est lumineuse. Si vous le pouvez, apportez-en également un dans votre bureau pour l’assainir.

Le Cactus Cierge

Le cactus cierge est originaire d’Amérique du Sud. Hormis un arrosage mensuel, il n’a pratiquement pas besoin d’entretien. La température doit être comprise entre 5 et 30°C.

Il absorbe les ondes du four à micro-ondes, du four, des appareils électriques et informatiques, il est à poser dans toutes les pièces où sont placés ces appareils.

Cadeau Gratuit :

Les secrets de l'autohypnose

Téléchargez vite en cliquant sur l'image:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>