Devez-vous essayer de changer les autres et entrer en conflit ?

On vit dans un monde ou :

  • Les musulmans essayent de changer les catholiques ou le contraire
  • Les riches essayent de changer les pauvres ou l’inverse.
  • Les politiques essayent de changer le peuple
  • Vous essayez de changer votre voisin
  • Etc, etc.

Tout le monde essaye de changer tout le monde, mais le monde ne fonctionne pas plus, bien au contraire…

Eh bien alors que faut-il faire si personne n’arrive à changer personne…

La question à se poser est « qui a raison ? » Car c’est bien de vouloir changer le monde, mais vous n’avez pas plus raison que votre voisin avec qui vous êtes en conflit depuis longtemps. Tout simplement parce que vous avez une vision de la vie différente. Donc changer une personne qui vit dans un autre monde, c’est comme persuadé un extraterrestre qu’il devrait manger des noix, car c’est rempli d’oméga 3.

À ce stade de l’article, vous allez me dire :

Cela sert à rien que je me prenne la tête pour changer les autres !

La véritable définition de vouloir changer les autres est de les amener dans votre monde, dans votre réalité pour qu’ils soient d’accord avec vous. Or, pour reprendre l’exemple des extraterrestres, c’est comme si vous insistiez lourdement à d’autres habitants de planètes d’aller vivre sur la vôtre, même si ça ne leur conviendrait pas du tout.

« Je baisse les bras, les autres font ce qu’ils veulent… »

Ce n’est pas tout à fait cela, sinon je ne vois pas pourquoi je me décarcasserai à essayer de guider les gens grâce à ce que j’ai vécu dans mon passé.

La vision que vous avez du changement change lorsque vous ne vous considérez plus comme un moyen de changement chez les autres mais comme un messager. On est tous des messagers les uns pour les autres, tous les jours, que ce soit à la télévision, avec votre famille, vos amis, etc.,. essayent de vous apporter des messages sur la vision qu’ils ont de la vie. En fait, ce sont plusieurs extraterrestres qui se rencontrent et qui vous montrent comment ils vivent sur leur planète. Certains s’alimentent d’une certaine façon au niveau alimentaire, d’autres d’une façon totalement différente. Il en est de même de la vision que l’on a de la famille, de la vie professionnel, de la spiritualité, etc.

Il suffit simplement de déclarer qui vous êtes maintenant pour que cela résonne chez d’autres personnes qui ont besoin de ce que vous dites. C’est l’essence de la vie. Si vous gardez pour vous ce que vous avez vécu, dites-moi à quoi cela va servir d’avoir vécu ?

Quand j’avais une dizaine d’années, j’étais un enfant très difficile au niveau alimentaire et  quand j’étais chez ma grand-tante en Normandie et qu’elle remarquait que je n’aimais pas l’aliment, elle en mettait un peu au bord de l’assiette pour que je goutte et que je m’habitue au goût. Et plus tard j’en mangeais autant qu’une personne qui a toujours aimée ca.

Ma grand-tante ne m’a pas forcé à manger, elle me proposait, elle était une messagère en m’apportant la quantité nécessaire pour que je m’habitue.

J’insiste souvent sur la capacité de reconnaître que l’autre vit dans un autre monde, car c’est la clé pour un monde de paix, chacun n’essayerait plus que l’autre se convertisse à son monde.

Si vous n’aimez pas le monde ou vous vivez, soyez seulement un messager pour les autres sans vouloir changer qui que ce soit, juste en affichant ce que vous êtes.

Ensuite, les gens chez qui votre vision de la vie raisonne, viendront automatiquement vers vous et vous allez agir dans leur vie sans « forcer ». Non seulement vous allez agir dans leur vie, mais vous apporterez une pierre dans le monde que vous souhaitez vivre.

C’est ce que dit Gandhi :

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde »

Vous pouvez constater ce phénomène sur les réseaux sociaux comme Facebook, généralement ce sont les mêmes personnes qui râlent, qui ne sont jamais contentes sur ce que vous écrivez ou publiez. Personnellement si cela m’arrive, je pense à ce sketch comique des vamps, « Et si on se disait du mal » :

Donc en fait j’appelle ces personnes les vamps et cela me fait sourire derrière mon clavier et en même temps je me dis que c’est dommage de n’être jamais content.

Les autres peuvent penser le contraire de ce que je pense, cela m’est complètement égal, sinon je serai obligé de commenter la moitié des publications de Facebook…

Pensez aux Vamps quand vous êtes sur Facebook, vous allez apporter de l’humour à votre état d’être.

Donc, le but n’est pas de s’opposer aux autres, le but est de montrer qui vous êtes et ce que vous avez appris de la vie. Vous trouverez toujours quelqu’un chez qui cela résonnera et dans ce cas, vous serez son ange et son messager… Laissez ceux qui ne sont pas d’accord avec vous, ce sont des parasites, vous n’en avez pas besoin.

Cadeau Gratuit :

Les secrets de l'autohypnose

Téléchargez vite en cliquant sur l'image:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>