Dialoguez avec votre âme : mode d’emploi

Contacter et communiquer avec son âme

Vous allez assister un dialogue entre mon mental et mon âme. Comment établir un dialogue puisque vous avez l’impression d’être tout seul ? C’est simple, avec le mental, vous réfléchissez à la question ou à la réponse alors que si vous voulez une réponse de l’ame il faut lacher prise et faire autre chose. Il ne faut surtout pas penser, il faut que la réponse arrive seule pendant que vous faites la vaisselle par exemple. C’est sûr, que la réponse de l’âme peut mettre longtemps à venir, ce n’est pas grave soyez patient.

Il ne faut jamais oublier que l’âme se cache toujours derrière le filtre du mental et quoi que l’on fasse, nous aurons jamais une réponse reflétant exactement sa réponse, il y aura toujours une distorsion.

Ces conflits entre les désirs de l’un et les souhaits de l’autre sont constamment présents en chacun de nous, le défi est de les faire cohabiter.

Dialogue avec l’âme

Mental : Bonjour Ame, je viens te faire un petit coucou, car j’ai souvent l’impression que je suis seul à conduire cette machine du corps humain. Tu es là ?

Âme : Ne t’inquiète pas je suis toujours là, je suis même plus souvent là que tu peux le penser, puisque je suis toujours ici et maintenant.

Mental : Mais alors pourquoi je te croise rarement ?

Âme : C’est simple ! Soit, tu es toujours dans le passé en ressassant une vie fantôme qui n’existe plus, soit, tu penses au futur en te faisant du souci sur ce que le corps d’Éric va devenir. Or comme je suis toujours là, dans le présent, je te vois passer Mental, je me dis, mais ou il va encore et c’est parce que tu es toujours en agitation que tu ne me vois jamais. Ralentis pour me voir et l’on pourra parler et boire un pot ensemble.

Mental : Bah oui, mais pour toi c’est facile, rien n’est grave, tu te fiches de tout, si je n’étais pas là Éric crèverait de faim, d’ailleurs je me demande s’il serait toujours vivant, car je l’ai sauvé plus d’une fois, j’ai des neurones et je réagis vite…

Âme : Crois-tu vraiment que c’est toi qui mènes la danse ? Est-ce que tu sais au moins que tu es seul ?

Mental : Oui, je suis seul mais puissant. D’ailleurs, j’essaie d’envoyer des signaux à Éric que pas un seul être humain n’arrive à sa hauteur.

Âme : Tu me fais rire. C’est vrai que tu as réussi à le berner pendant un certain nombre d’années, d’ailleurs j’ai essayé de lui envoyer des signes qu’il se battait contre lui-même mais il n’écoutait pas. J’ai donc été plus malin que toi, car tu ne contrôle que le corps alors que moi je contrôle aussi tout l’environnement, la nature, ses amis, sa famille, les inconnus etc, sont en relation avec moi. Les coïncidences, c’est moi ! J’ai donc utilisé les autres pour lui montrer que s’il ne se comportait pas très bien, il se faisait mal à lui-même. Je lui ai apporté des miroirs et il a compris.

Mental : Pfff ! tu parles, ce n’est que provisoire ! Je me suis aperçu effectivement que malgré ce que je lui envoyais comme agitation, il restait zen, qu’il se fichait complètement des pensées ou sa vie pourrait devenir une catastrophe. Pourtant Dieu sait que j’essaye de lui faire penser à la pire catastrophe qui soit. Je me demande s’il capte toujours mes pensées. Je vais essayer de réparer ça, il doit y avoir un neurone qui ne fonctionne plus.

Âme : Tu ne comprends pas, tout fonctionne bien chez toi. Tant qu’Éric pratiquera la méditation, tu as peu de chances de reprendre le contrôle, puisque même s’il entend certaine de tes pensées, il a le pouvoir maintenant de les résorber. Mieux encore, il sourit en les regardant passer. Et puis franchement c’est quoi pour toi une catastrophe ? Car je t’observe et Éric t’a bien discipliné, tu es plus positif que négatif. Va voir dans la tête des autres et tu verras que tu es gentils à côté de certains neurones chez les autres.

Mental : Tu sais très bien que je vis dans le noir dans une boîte, je ne peux pas aller voir les autres, je suis dans une prison. Heureusement que j’ai cinq amis nommés « sens » qui me remonte quelques infos de la vie extérieure, mais je ne suis pas sûr qu’ils me rapportent la vraie réalité.

Âme : Ben oui tu es dans le noir puisque je suis lumière, c’est ce que l’on nomme la dualité. Il fallait l’obscurité pour s’apercevoir de la chance que l’on avait d’être dans la lumière.

Mental : Tu exagères, tu aurais pu créer ma boîte crânienne transparente au moins j’aurais vu la vraie réalité.

Âme : Ca n’aurait rien changé, tu es matériel, tu ne vois et tu ne sens qu’une certaine densité.

Mental : Donc, c’est parce que je suis dans le noir, que je suis dépressif ?

Âme : Non tu n’es pas dépressif, mais c’est plus facile pour toi de broyer du noir que d’être positif. Comme ton cerveau est dans le noir, voir le côté négatif de la vie ne demande aucun effort, en revanche, quand tu vois le côté positif, tu as un sacré mérite, car ca indique une force mentale hors du commun.

Mental : Merci, j’adore les compliments, étant seul dans le noir, je suis le centre du monde.

Âme : Oui, c’est ça, c’est ce que l’on appelle l’ego. On t’a fait croire que tu étais seul. C’est génial non de te mettre dans une boîte, c’est la base de ton mode de fonctionnement. Cherche la lumière et tu ne seras plus jamais seul…

Mental : Bah pour me sortir d’ici il faudrait que l’on m’explose la boîte crânienne.

Âme : Non Mental, la lumière n’est pas une couleur, c’est un état. Mais pour que tu le connaisses, il faut que tu arrêtes de t’agiter. Je vais t’apprendre un truc, l’obscurité est uniquement dans le concept du temps. Passé ou futur, tu seras toujours dans le noir. Arrêtes toi et comme je l’ai dit au début de notre conversation, tu me croiseras et tu verras la lumière dans l’instant présent.

Mental : Pour toi c’est pareil si tu gigotes, je te verrais jamais.

Âme : lol chez moi le temps n’existe pas, je ne bouge jamais, je suis toujours là présent et j’observe.

Mental : Ne dis pas n’importe quoi, si je te dis à demain, on attendra 24 heures pour communiquer.

Âme : Demain, c’est maintenant, puisque tu en as l’intention, on est déjà demain en train de communiquer. Je peux te parler en même temps dans 2 époques différentes selon ton « temps ». Il faut que tu saches que le temps n’existe que dans ta boîte, tu ne vois les choses que les unes après les autres mais j’avoue l’illusion est parfaite.

Mental : Quand vous m’avez créé, vous ne m’aimiez pas, ce n’est pas possible, vous avez tout fait pour que je souffre.

Âme : Non si on t’a créé c’est pour apprécier qui nous sommes. D’ailleurs plus je discute avec toi, et plus j’apprécie ce que nous sommes.

Mental : Alors je vais mourir…

Âme : Non tu ne mourras jamais, quand le corps physique sera fatigué tu me rejoindras, car tu es une partie de moi, tu emmèneras avec toi toutes les informations que tu as « captées » et tu verras la lumière comme tu ne l’as jamais vu et c’est parce que tu as vécu cette vie pas toujours facile que tu apprécieras encore plus ce qu’il y a quand tu seras libéré du corps.

Mental : Bon alors à bientôt !

Âme: Pas trop tôt quand même…

Fin du dialogue

Voilà, j’aurais pu continuer des heures, je commençais à prendre un certain plaisir de lire les répliques, car comme vous je ne savais pas où cela me conduirait. À vous d’établir un contact avec votre Ame, mais n’oubliez pas qu’un simple dialogue comme cela peut durer 2 semaines…

 

Téléchargez GRATUITEMENT le livre et les audios « Libération! »
Cliquez sur l’image :

Libérez-vous de vos croyances limitantes

Libérez-vous de vos croyances limitantes

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>