Est-ce que tout le monde peut changer seul…

Est-il possible de vous libérer de vos mauvaises habitudes ? Les gens peuvent-ils vraiment changer de manière significative et pour toujours ? Puis-je me changer moi-même ? La réponse à chacune de ces questions est « oui ». Mais vous ne pouvez pas changer en 24 heures, comme certains programmes et livres de développement personnel le promettent.

Ma recherche, autant que mon expérience et mon bon sens, me disent que tout le monde peut changer, mais en même temps, je sais que les gens ont besoin d’une raison convaincante.

Que signifie changer ? Changer signifie établir de nouvelles priorités — choisir un comportement différent de celui que nous utilisons actuellement. David Lucero est bloqué dans cette rue, attendant une solution qui n’existe pas. Lorsqu’une solution se trouve juste devant son nez, il ne peut pas la voir.

Je ne sais pas quand son audition a commencé à se détériorer. Et même s’il peut voir, j’ai le sentiment qu’il est aveugle depuis de nombreuses années. Je ne connais pas l’histoire de sa vie, mais je soupçonne une histoire de mauvaises habitudes et de mauvaises décisions.

Je suis certain que c’est une histoire remplie de mauvaises personnes et également de mauvaises situations. Mais à un certain point, nous devons abandonner les facteurs, les personnes et les situations qui nous ont façonnés. Se focaliser sur le passé ne nous aidera pas à résoudre quoi que ce soit aujourd’hui. Nous devons, à un certain moment, prendre la responsabilité de nos vies.

Je soupçonne que les mauvaises habitudes et les mauvais choix sont ce qui a mené David à ce point — jour après jour, année après année— jusqu’à ce qu’il touche le fond. Ça se passe toujours ainsi.

Pour apprendre comment nous libérer de nos mauvaises habitudes, nous devons réaliser que nous causons nos propres sentiments. Je suis la cause principale de mes propres problèmes. Au moment où je réalise ce simple fait, je suis prêt à avancer dans le processus de changement personnel qui mènera à me libérer des habitudes qui m’empêchent de vivre une vie plus satisfaisante. Et lorsque je me suis débarrassé de mes mauvaises habitudes, les gens autour de moi seront libérés de la personne que j’avais l’habitude d’être.

Tout le monde peut réaliser des changements superficiels. Mais se libérer des habitudes autodestructrices comme fumer ou trop manger réclame un changement profond et durable. Une mauvaise habitude est semblable à un iceberg. Vous ne pouvez briser aucune habitude si vous l’approchez comme si elle n’était aussi grosse que ce que vous voyez en surface.

Franz Kafka a dit : « Un livre doit être la hache qui brise la mer gelée en nous. » Tout livre ou programme qui vise à aider les gens à briser leurs mauvaises habitudes doit révéler l’iceberg entier qui se trouve sous la surface.

Vous ne pouvez pas éliminer la chose entière en un seul jour, mais si vous choisissez une approche pas-à-pas, vous pouvez éliminer la mauvaise habitude plus rapidement que ce que vous pensiez. Mais cela demandera un effort de votre part.

Vous ne pouvez pas manger tout ce que vous voulez et perdre du poids, peu importe combien de fois vous l’entendez dans les débats et les médias. Mais vous pouvez perdre du poids et vous pouvez apprendre à apprécier les bons aliments plus que les nourritures malsaines que vous mangez actuellement.

David a construit une cage verbale pour lui-même. Sa définition du problème ne lui donne aucun choix ; il évite de prendre toute responsabilité pour lui-même. Pour recevoir les bienfaits qui viennent avec des repas quotidiens, des douches chaudes, des vêtements propres, un lit, une assistance médicale, de la compagnie et tout aide qu’un travailleur social peut lui offrir — un trajet vers Nice, si c’est finalement où il doit se rendre — il doit s’échapper de la cage.

Mais David est convaincu qu’il ne peut pas aller au refuge, parce que le faire signifierait qu’il pourrait manquer son voyage jusqu’à Nice. C’est ainsi que les gens s’emprisonnent dans des cages verbales qu’ils construisent eux-mêmes.

Je parle de quelques cas extrêmes dans ce rapport, parce que je les vois tous les jours. Mais je pense également que, grâce à quelques cas extrêmes, il est plus facile de voir les vrais problèmes et les défis que les gens qui ne sont pas dans des situations menaçant leur vie doivent affronter.

David n’est pas conscient des mécanismes élaborés qu’il a construits pour se cacher la vérité, mais il la cache tout de même. Pour nous libérer de nos mauvaises habitudes, nous devons arrêter de nous cacher la vérité.

Les personnes qui mangent trop, les fumeurs et ceux qui remettent à plus tard de manière chronique ont plus en commun avec des gens comme David qu’il n’y paraît. Nous nous donnons beaucoup de mal pour nous cacher la vérité au sujet de la nature destructrice de nos mauvaises habitudes ; trop souvent, vies et familles sont détruites avant que nous soyons conscients des cages verbales qui nous gardent emprisonnées dans le comportement autodestructeur.

La thérapie professionnelle fonctionne-t-elle ? Peut-elle aider à briser des mauvaises habitudes avant que ces habitudes ne détruisent leurs vies ? Le taux d’abandon est stupéfiant : 45% des patients  qui cherchent un thérapeute professionnel abandonnent la thérapie après deux ou trois séances.

Les programmes aident-ils ? Des millions de fumeurs ont arrêté pour toujours sans suivre un programme de traitement. De l’autre côté, beaucoup de ceux qui ont essayé un programme d’arrêt du tabac ne sont pas capables d’arrêter, peu importe combien de programmes ils essaient.

Certaines recherches démontrent que pour chaque personne qui arrête de fumer en suivant un programme de traitement, il y a presque vingt personnes qui arrêtent seules.

Quelle conclusion devrions-nous tirer de tout cela ? C’est plutôt clair, selon moi. Vous avez une meilleure chance de vous libérer vous-même d’une mauvaise habitude en devenant votre propre coach, en prenant la responsabilité de votre propre programme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>