ÉTUDE: L’Ayahuasca peut vaincre la dépression en une seule séance

L’AHUASCA génère aussi des visions comme sur l’image

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS)on estime que 250 millions de personnes de tout âge souffrent de dépression, ce qui en fait la principale cause d’invalidité dans le monde et un contributeur important à la charge de morbidité dans le monde entier. Il n’y a jamais eu autant de personnes sous-antidépresseur que maintenant, et les chiffres ne cessent d’ augmenter.

Connaissez vous l’Ayahuasca ?

C’est le psychotrope le plus puissant qui est une infusion de deux plantes amazoniennes différentes, Banisteriopsis caapi et Psychotria viridis. Ce jumelage a été utilisé pendant des siècles dans les cérémonies de guérison en Amazonie, mais au cours de la dernière décennie, il a gagné en importance dans le monde entier, avec des milliers de personnes qui voyagent partout dans le monde pour participer à des cérémonies de guérison autochtones, généralement en Amérique du Sud et plus particulièrement au Pérou.

Lorsqu’on demande aux chamanes, comment ils connaissent le pouvoir guérisseur de certaines plantes, ils répondent que c’est leurs rêves qui leur ont révélé. Ce qui pose un problème aux scientifiques qui ne savent pas comment parmis des milliers de plantes, les chamanes sont arrivés à choisir les bonnes plantes pour certaines maladies sans laboratoire pour y détecter les molécules.

La popularité croissante de l’Ayahuasca est directement liée à la hausse du développement spirituel et personnel de ces dernières années. L’Ayahuasca est utilisé comme un outil efficace pour la croissance mentale, physique et spirituelle, ce qui a éveillé l’intérêt de la communauté scientifique, pour comprendre comment cette plante fonctionne réellement.

Comment fonctionne l’Ayahuasca contre la dépression?

L’ un des plus prestigieux journaux scientifiques, Nature, a décrit les résultats d’une étude menée par une équipe de scientifiques de l’Université de São Paulo au Brésil, qui a présenté les effets antidépresseurs avec juste une dose unique d’Ayahuasca sur un groupe de six participants qui étaient souffrants de dépression majeure.

Les chercheurs ont été en mesure de démontrer que l’Ayahuasca pourrait effectivement soulager les symptômes de la dépression dans les heures qui suivent la consommation et les effets de la plante ont duré pendant des semaines.

Bien que cette étude ait été effectuée sur un petit échantillon, elle était la première à cliniquement en mesurer les effets sur des patients souffrant de dépression.

De plus amples recherches

La même équipe a maintenant élargi leurs recherches, répondre à certaines des limites de l’étude précédente en augmentant le nombre de participants et y compris les techniques de neuroimagerie qui permettent d’évaluer le débit sanguin dans le cerveau après l’exposition à la médecine des plantes.

Dix-sept volontaires souffrant de dépression majeure récurrente qui n’avait pas connu auparavant un soulagement avec leurs médicaments antidépresseurs habituels ont été inclus dans cette nouvelle étude. Les volontaires ont passé deux semaines dans une clinique psychiatrique en milieu hospitalier avant l’étude. Aucun n’avait jamais pris de l’Ayahuasca avant l’expérience ou des médicaments similaires.

Au moment de l’étude, trois volontaires éprouvaient un épisode dépressif léger, treize un épisode modéré, et un seul en épisode sévère.

Pour le traitement, pendant des séances individuelles, chaque patient a reçu de l’Ayahuasca dans une pièce faiblement éclairée assit confortablement. Il est important de noter que l’Ayahuasca a été absorbé sans les éléments de cérémonies traditionnelles, les chercheurs ont voulu observer les effets pharmacologiques de l’Ayahuasca en isolement. Donc, pas de chamane, de musique, de chant, ou d’autres éléments susceptibles de modifier l’humeur des patients.

Le seul effet secondaire observé était des vomissements, qui sont traditionnellement considérés comme non seulement une réaction physique, mais aussi une purge psychologique – une métaphore puissante pour lâcher ce qui ne vous sert plus. Près de la moitié des participants a vomi, mais aucun n’était mal à l’aise, et tous ont déclaré que leur expérience globale de cette médecine des plantes était agréable.

Les chercheurs ont utilisé des questionnaires cliniques standard pour déterminer les symptômes dépressifs 10 minutes avant la séance d’Ayahuasca, plusieurs fois au cours de la session, et jusqu’à trois semaines après.

Des scans de neuroimagerie prises huit heures après que les participants ont ingéré l’Ayahuasca, ont montré une augmentation du flux sanguin vers des zones du cerveau associée à la dépression où généralement l’activation est diminuée lorsqu’il y a la dépression.

Et enfin…

Les recherches de cette étude attribuent l’effet antidépresseur du Dimethyl tryptamine (DMT) au composant psychoactif principal de l’Ayahuasca qui active la sérotonine au niveau des récepteurs dans les systèmes nerveux central et périphérique.

Il est important de mentionner que parce que l’étude n’a pas été effectuée en double aveugle sans aucun groupe de contrôle, les auteurs ne pouvaient pas déterminer avec une certitude absolue que les effets antidépresseurs étaient uniquement attribuables à l’Ayahuasca. Les auteurs ont également déclaré que le «milieu clinique contrôlé dans lequel les expériences ont eu lieu est différent du contexte rituel typique de la consommation de l’Ayahuasca, qui peuvent influer sur nos résultats globaux. »

Dans un commentaire de la revue Nature, des neuroscientifiques et les co-auteurs de l’étude actuelle Draulio de Araujo, ont noté que lui et son équipe espèrent terminer une étude en double aveugle, contrôlée par une étude placebo de l’Ayahuasca pour le traitement de la dépression avec 80 participants à la fin de cette année. En attendant, les confirmations des résultats scientifiques, on ne mentionnera jamais assez le nombre incalculable de personnes (moi y compris) qui ont connu une vie changée, les effets psychologiques de l’Ayahuasca sur le bien-être mental et spirituel, qui attestent clairement le potentiel de guérison de ce médicament.

Attention !

Ne vous lancez pas dans une cérémonie de l’Ayahuasca pour vous aider à vaincre la dépression ou d’autres problèmes que vous essayez de régler. Non seulement, il y a un certain nombre de médicaments antidépresseurs et d’ autres médicaments qui ne peuvent absolument pas être pris avec l’ Ayahuasca. La combinaison de ces deux peut entraîner des effets secondaires graves, y compris la mort. Mais il est aussi conseillé que vous ne preniez l’Ayahuasca que sous le contrôle d’un chamane ou d’un praticien qualifié. Cela ne signifie pas nécessairement au Pérou ou même en Amérique du Sud; il faut que vous soyez sûr de trouver une source de confiance.

Donc s’il vous plaît soyez prudent !

Source

Cadeau Gratuit :

Les secrets de l'autohypnose

Téléchargez vite en cliquant sur l'image:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>