J’ai essayé de déprimer pendant 7 jours…

Comment peut-on essayer de déprimer alors que beaucoup de personnes essayent au contraire tant bien que mal de garder le moral pour faire face aux différentes situations.

Je ne crois pas que l’accès à l’optimisme est essentiellement génétique. Il y a sûrement des prédispositions que les parents ont transmises, mais c’est loin d’être une fatalité.

J’ai appris par exemple que pendant mon enfance, j’en avais tellement marre de la vie que je voulais me suicider. Mais en même temps avec une mère qui a fait cinq fois des tentatives pour aller voir ce qui se passait dans l’au-delà, j’étais dans une bonne école de destruction du moral.

J’ai vécu dans une ambiance vraiment négative où mon père essayait de garder le moral dans des situations extrêmes.

L’enfance induit souvent une orientation, c’est ce qui s’est passé pour moi

J’ai tellement broyé du noir, que j’ai quand même cherché à savoir ce qui se passait du côté de la lumière.

Et si l’optimisme existait vraiment ?

J’ai tellement travaillé sur moi-même que quand je reçois des mails de personnes en détresse, je n’arrive plus à m’identifier à eux, je ne sais plus ce que c’est, ne pas avoir le moral.

Un jour je me suis réveillé en me lançant un défi de sept jours de déprimer. Ou bien en essayant de ne pas avoir le moral pendant une semaine.

J’ai exactement les mêmes soucis que vous pouvez avoir, la vie n’est pas un long fleuve tranquille, la différence est la perception que l’on peut avoir de ce qui nous arrive.

J’ai donc décidé de m’inquiéter de tout, des études de ma fille, de la maladie de mon père, de ce qui pouvait m’arriver de pire au niveau professionnel, etc, etc

Ce qui est difficile quand on s’inquiète est que l’on sort de l’instant présent et quand on sort de l’instant présent, on est beaucoup moins concentré sur ce que l’on fait. Donc tout ce que l’on crée est de moindre qualité.

Mais le plus intéressant est que je me suis aperçu que ce n’est pas facile de se forcer de ne pas avoir le moral quand vous avez passé des années à chasser les pensées négatives. Il y a toujours une voix qui pousse à voir le côté positif de la situation.

Ce qui prouve que tout est une question d’habitude, quand un esprit est entraîné dans une direction, la voie opposée n’est pas habituelle pour lui. C’est comme l’entraînement d’un corps, si vous commencez un exercice pas habituel pour vous, le lendemain vous allez avoir des courbatures pour vous rappeler la résistance au changement.

Si vous voulez changer quelque chose en vous, ne visez pas trop haut dès le début, il faut modifier des petites habitudes avant le grand changement, car sinon la résistance sera trop forte et vous allez abandonner si vous n’avez pas la personnalité pour tenir bon.

Cadeau Gratuit :

Les secrets de l'autohypnose

Téléchargez vite en cliquant sur l'image:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 


*