La preuve que le libre arbitre existe…

La preuve que le libre arbitre existe

La direction du libre arbitre

La direction du libre arbitre

 

Les recherches du Dr Jeffrey Schwartz prouvent incontestablement que la pensée peut modifier la chimie du cerveau sans aucune intervention médicale.

Ce psychiatre spécialisé dans le traitement des TOC (Troubles obsessionnels compulsifs) s’est interrogé sur les personnes atteintes de ce syndrome. Car après s’être lavé les mains plusieurs fois elles pouvaient encore avoir un doute qu’elles pourraient être encore sales, c’est une réaction évidemment complètement irrationnelle.

À partir de ce constat, il a commencé à réévaluer les fondements philosophiques des neurosciences.

Il a remarqué à partir des scanners de ces cerveaux présentaient des zones anormales d’activité. Jusqu’ici c’est normal, c’est cohérent avec une vision matérialiste du cerveau, qui consiste à affirmer que si le cerveau a une anomalie de fonctionnement alors il est la cause des états mentaux dysfonctionnels.

Le libre arbitre existe par la pensée

Mais Schwartz a eu des doutes sur cette cause des TOC, alors il a procédé à des expériences sur quelques patients. Le but était par des efforts mentaux intenses d’appliquer ce qu’il nomme les 4R (réétiquetage, réattribution, recentrage et réévaluation)

réétiquetage : cette première étape était de faire reconnaitre au patient que ces mains étaient en fait propres.

Réattribution : Lui faire prendre conscience que ses angoisses de mains sales viennent d’un mauvais fonctionnement de son cerveau.

Recentrage : Rediriger ses pensées et ses actions loin du lavage de mains à des fins plus productives.

Réévaluation : Comprendre à un niveau très profond l’absurdité TOC.

Non seulement les patients qui ont suivi cette thérapie ont soulagé considérablement leur symptôme, mais leurs scanners ont révélé un réalignement durable de l’activité cérébrale, donc un fonctionnement normal.

La magie a opéré en modifiant intentionnellement leur pensée et leur comportement, les patients ont réorganisé leur cerveau. Ils se sont servis de leur libre arbitre.

Le Dr Schwartz note que l’importance de cette découverte n’est pas seulement que les pensées modifient la chimie cérébrale, mais que c’est des pensées « intentionnelles » sans l’intervention de l’agent de contrôle qui adopte plutôt la position d’un observateur détaché.

On a maintenant la preuve indiscutable qu’il y a une interaction cerveau-esprit, mais aussi l’inverse esprit cerveau.

Votre conscience peut modifier vos pensées qui peuvent modifier vos humeurs, vos croyances, vos sensations. C’est génial non !

Et évidemment, si vous changez vos pensées sur des mois, des années, votre vie deviendra complètement différente.

Alors attention, comme je le décris dans cet ouvrage, vos pensées doivent être intentionnelles. Il ne suffit pas de vouloir, il faut faire en sorte de convaincre votre cerveau que c’est possible, que le résultat soit déjà gagné.

Si cette méthode est efficace pour les TOC, vous imaginez une simple chose comme la confiance en soi, les résultats peuvent être remarquables.

Ne vous inquiétez pas le libre arbitre existe, il se nomme « la pensée ». Elle peut agir sur le physique aussi bien sur un mode positif pour réparer ou sur un mode négatif pour détruire.

Vous pouvez faire ce que vous voulez de vos pensées alors maitrisez-les au lieu de vous faire influencer par les pensées des autres, des médias, des politiques, etc.

Source

Article tiré du livre gratuit « Astrologie Quantique – Vous allez créer votre réalité» :

Cliquez sur l'image pour accéder au téléchargement

Cliquez sur l’image pour accéder au téléchargement

 

Cadeau Gratuit :

Les secrets de l'autohypnose

Téléchargez vite en cliquant sur l'image:

La recherche courante

  • le libre arbitre preuve (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 


*