La science a découvert comment vaincre le trac

La science a découvert comment vaincre le trac

Vaincre le trac

Vaincre le trac

Une étude d’Alison Wood Brooks, chercheuse à l’Université de Harvard vient contredire tout ce que l’on savait sur le trac.

Je dirai que les résultats sont à relativiser, car en tant qu’acteur de théâtre, je sais que le trac peut être une bonne chose pour se concentrer.

En fait, on pensait que pour vaincre le trac, il fallait être zen, calme donc complètement relâché. Alors qu’apparemment une expérience sur 140 personnes (63 hommes et 77 femmes) a qui on a demandé de préparer un discours en leur demandant pourquoi ils seraient de bons collègues de travail. Pour augmenter leur stress, un chercheur leur a dit qu’il serait filmé afin d’évaluer leur performance. Avant le discours, on leur a demandé dans quel état il se trouvait, soit il devait dire « Je suis enthousiaste », soit « Je suis calme ».

Le résultat est que les sujets qui étaient enthousiastes ont été jugés comme plus convaincants par le juré.

L’expérience a été réitérée avec des problèmes mathématiques à résoudre et pour la 3e expérience participer à un karaoké.

Ils arrivent tous à la même conclusion avec des pourcentages différents que l’enthousiasme et l’excitation donne de meilleurs résultats qu’être calme.

Il faut distinguer 2 choses : l’apparition en public et le résultat final.

En effet, personne n’aime avoir peur et on sait que le trac peut littéralement bloquer l’élan pour aller sur scène. Alors que si vous êtes calme, vous allez sûrement vous montrer devant le public. Or, ce que l’étude démontre est qu’il vaut mieux être enthousiaste pour offrir une meilleure prestation. Donc, comme derrière l’enthousiasme il y a de la motivation, même si l’on a peur, on a tellement envie de le faire, on le fait et on le fait bien.

Dans un autre article, je vous avais déjà raconté l’anecdote, c’est quand j’ai été le plus détendu, que j’ai eu le plus de trous de mémoire, car ce calme absolu a induit un manque de concentration.

Ce n’est donc pas faux ce que rapporte l’étude pour vaincre le trac, être trop calme nuit à la qualité de l’intervention.

Personnellement avant d’en tirer une conclusion trop hâtive pour votre cas, vous devriez essayer quand vous avez l’occasion de parler en public ou dans une situation que vous jugerez  stressante.

Pour s’enthousiasmer, il suffit de ne voir que le côté positif et visualiser l’impact que peut avoir ce que vous allez accomplir.

Je me souviens d’un coache pour acteurs qui avait étudié à la célèbre « Actor’s Studio » aux USA qui a dit à une actrice qui devait jouer une directrice d’un établissement, « qu’est ce que tu risques si ton personnage, ne fait pas son boulot ? ». Elle a répondu évidemment qu’elle perdrait son travail. Il a répondu, ce n’est rien ça encore pire ! Elle lui a dit que la directrice ne pourrait plus payer ses dettes, car elle n’aurait plus de revenu », etc., etc. Il a fait monter la pression jusqu’à ce qu’elle lui dise, que son personnage pourrait être SDF si elle n’était pas assez sévère. Voilà à quoi elle devait penser pour jouer son rôle à fond.

Vous pouvez appliquer la même méthode, mais dans un sens positif. Imaginez que si vous faites une grande prestation, une personne dans le public peut vous repérer, elle peut vous donner un job, ce job pourrait être super bien payé, vous pourrez acheter la maison de vos rêves, etc. Voyez-vous jusqu’où pourrait aller votre vision optimiste ?

Source

 

Cadeau Gratuit :

Les secrets de l'autohypnose

Téléchargez vite en cliquant sur l'image:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 


*