Le paradoxe : la croyance qui vous sauvera la vie…

Histoire Placebo

En décembre 2016, un article sur l’effet placebo intitulé a été publié par la très sérieuse revue, National Geographic avec comme titre, « Mind Over Matter », « L’esprit sur la matière ». L’article insiste sur la puissance de la croyance et de la foi dans la guérison. Même si c’est un effet que l’on connaît depuis longtemps, on s’aperçoit qu’il est largement sous estimé. C’est comme la tension artérielle que l’on vous mesure au bras, maintenant, on sait très bien qu’il existe la tension de la blouse blanche, car la peur peut mettre votre organisme en ébullition.

Un des cas les plus célèbres de l’effet Placebo. En 1957, le patient du Dr. West avait trois mois à vivre, et le patient M. Wright suppliait pour avoir une chance d’essayer un « miracle », un médicament contre le cancer dont on parlait à ce moment-là à ce moment-là, le Krebiozen.

Ce qui est arrivé ensuite était vraiment extraordinaire.

Wright a pris le Krebiozen et, étonnamment, le médecin déclare que les «masses tumorales avaient fondu comme des boules de neige sur un poêle chaud ».

En peu de temps, la santé s’est améliorée, Wright a quitté l’hôpital et pendant deux mois, il a aimé la vie, se livrant à son passe-temps favori – les avions. Ensuite, il a lu des rapports accablants sur le Krebiozen que c’était une drogue fictive, et il a perdu sa foi.

Le cancer est revenu de plus belle, et de nouveau il était aux portes de la mort…

Le Dr West a persuadé son patient d’essayer une version plus pure du médicament. Wright, croyant que cela fonctionnerait, a pris la «drogue» -il l’a mélangé à de l’eau et à nouveau les tumeurs ont fondu, il retourna à ses avions et profita de sa vie.

Mais après quelques mois une fois de plus, il a appris que les molécules du Krebiozen étaient inefficaces contre le cancer. Très rapidement, M. Wright est mort. Son médecin avait essayé de le persuader qu’il avait des pouvoirs d’autoguérison. L’incapacité de Wright à accepter et à croire c’était son mental et non le médicament lui a coûté sa vie.

Le plus incroyable est que c’est une véritable histoire.

Formatage de l’esprit

M. Wright a été victime de la pire croyance qu’il peut y avoir, que la guérison vient de l’extérieur. Cette croyance était un brouillard pour accéder à son monde intérieur.

Pourquoi sommes-nous à ce point aveugle ? Nous emmagasinons trop de connaissances extérieures. Dès le départ l’école nous fait croire que seul, ce qu’on nous apprend est valable. L’école devient Dieu, ce qui est extérieur aux mathématiques est de la fumisterie. Et lorsque à l’âge adulte, quelqu’un comme un médecin nous annonce une nouvelle qui correspond au cadre de nous éducation, on le croit. Il n’existe plus aucune place pour suivre d’autres éventualités.

C’est pour cette raison, comme je n’ai même pas été jusqu’au bac, j’ai beaucoup de difficulté à m’entendre avec des universitaires, car il n’y a pas pire formatage que ce cursus. Heureusement, que certains diplômés sortent de ce formatage.

C’est simple, vous avez ceux qui ne voient que par 1 + 1 = 2, donc par ajout, et ceux qui voient au-delà car sans formatage, que 1 + 1 = 3 car ils y voient un processus d’engendrement, quand il y a deux personnes, deux choses ou ce que vous voulez, automatiquement, il y a automatiquement un accouchement d’une 3e entité, cela peut être, un enfant, cela peut être une personne, deux morceaux de bois peuvent faire une 3e forme, etc.

Toute la différence vient de ce dernier paragraphe. Soit vous vous limitez à un aspect purement mathématique, soit vous y voyez une création.

Croyance : limitée ou illimitée

En fait, la pire croyance que vous pourriez avoir c’est de croire que les croyances n’influencent pas votre vie. Car dans ce cas, vous n’avez aucune croyance pouvant vous faire changer d’avis, puisque la seule croyance qui pourrait vous faire voir la lumière n’existe pas pour vous. C’est le cas par exemple, de personnes qui n’ont jamais changé, vous avez l’impression que ces personnes sont hypers rigides, un seul mot ne leur plaît pas, vous ne pouvez même pas discuter, ils se braquent littéralement.

Et surtout, si vous rejetez les croyances des autres, c’est un indice que vous manquez de flexibilité. N’oubliez pas que la croyance des autres peut leur sauver la vie, alors que la vôtre au contraire peut accélérer n’importe quelle maladie. Comme l’histoire vraie ci-dessus on se fiche de savoir si cette croyance est vraie sur un plan objectif, l’essentiel est qu’elle vous aide et qu’elle peut vous sauver la vie.

Le titre de l’article du national Géographic est explicite, « L’esprit sur la matière », ce que vous croyez à une influence que vous ne soupçonnez pas sur ce qui vous entoure. Donc si une personne dans votre entourage est malade est veut faire un rituel qui vous paraît fou, qu’elle veut voyager, ou n’importe d’autre, aidez la à réaliser ce qu’elle veut et surtout ne vous opposez pas à ces croyances, si ca l’aide. En revanche, si c’est le contraire, aidez-la à changer de vision de la vie pour que sa croyance change.

Et vous, réflechissez à votre croyance. Peut-elle être un handicap ou une force ? Est-elle une ressource inépuisable ou vous impose-t-elle une limite ?

Ce que vous devez absolument retenir, votre première croyance est de croire que les croyances dirigent votre vie…

Source

Cadeau Gratuit :

Les secrets de l'autohypnose

Téléchargez vite en cliquant sur l'image:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 


*