Le retour de Dalida revenue de l’au-delà…

dalida au dela

C’est après avoir été voir sur les écrans le film sur la vie de Dalida que je me suis décidé à écrire ce petit article. Enfin, pas exactement tout de suite après.

Le film est vraiment génial, je dirai même exceptionnel, avec une mention spéciale pour la perfection du jeu de l’actrice Sveva Alviti, on croirait à une réincarnation. Je ne connaissais même pas la moitié de sa vie et ce qu’elle est a endurer. Pratiquement tous les hommes de sa vie se sont donné la mort, je comprends mieux son désir de ne plus vivre à 54 ans.

Voici la bande-annonce :

Suite à la vision du film, une petite voix me poussa à en savoir plus sur Dalida. Je n’étais pas particulièrement un fan de ses chansons mais bon, quand on est poussé à faire une chose, il faut éviter de résister.

J’ai donc appris que c’était une fan d’ésotérisme, et plus particulièrement de médiumnité, car elle allait consulter souvent.

Mais là où j’ai compris ce qui me poussait à chercher, c’est cette anecdote étonnante de la réalisatrice Lisa Azuelos qui je le rappelle aussi n’était pas une spécialement une fan de Dalida :

« Curieusement, je savais qu’un jour j’y arriverais car, en 2012, une médium m’a dit «Dalida est contente que vous racontiez son histoire». J’ai répondu «ça m’étonnerait, je devais écrire le scénario mais le projet est abandonné» et elle répondu «Si, dans quatre ans, il y aura bien un film et vous le réaliserez »… Alors, on croit à ces choses-là ou pas… Mais elle avait vu juste ! ».

C’est quand même curieux non ?

Un  livre a été écrit sur les anecdotes des stars et de l’au-delà :

Le médium de Dalida révèle dans ce livre :

dalida et au delà

 » Plusieurs mois après son départ peut-être un an après (…) une nuit, à l’improviste, j’eus un contact médiumnique avec elle (…) je la vis, le visage rayonnant de clarté, ses longs cheveux clairs ondoyant dans une brise agréable (…) elle m’est apparue revêtue d’une ample robe blanche. Ce qui m’a marqué, c’est le plaisir qu’elle avait à la faire tournoyer, le fond de cette robe, très aérienne, était orné d’une multitude de plis plats qui virevoltaient à chacun de ses tournoiements. Elle me dit que, de l’autre côté, elle avait enfin trouvé la paix, qu’elle était très heureuse, que son esprit avait enfin connu la délivrance de toutes ses tensions, de toutes ses pressions imposées par sa vie passée. De plus, elle avait retrouvé de nombreux être chers, dont j’ai brièvement aperçu les visage (…) Ces visions étaient accompagnées de musiques célestes, de sons harmonieux, cristallins (…)  »

Voilà, alors que dans le film, pas un mot sur la médiumnité, mais peut-être qu’il y en avait un puisque la réalisatrice a quand même coupé une heure du film, donc il aurait duré trois heures.

Cette année ça fera 30 ans qu’elle est décédée, je terminerai donc avec la beauté de sa tombe :

dalida

Cadeau Gratuit :

Les secrets de l'autohypnose

Téléchargez vite en cliquant sur l'image:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

*