Les 24 principes de Sun Tzi pour résoudre les conflits (l’art de la guerre)…

L’art de la guerre de Sun Tzi a été étudié par les plus grands chefs d’armée dans le monde. Mais pas seulement…

En effet, ses stratégies sont même enseignées dans les plus grandes entreprises, car ce n’est pas un manuel pour faire la guerre, mais pour éviter les conflits en forçant l’adversaire à abandonner pour réduire le plus possible les pertes matérielles et humaines.

L’ouvrage chinois remonterait au Ve siècle avant JC, ne le lisez pas comme un simple manuel de guerre, mais transformer les phrases pour les intégrer à votre vie, aux rapports avec votre entourage ou vos supérieurs hiérarchiques.

Je vous laisse avec lui :

1. Sun Tzu dit : L’art de la guerre est d’une importance vitale pour l’État.

2. C’est une question de vie et de mort, la route vers la sécurité ou a la ruine. Par conséquent c’est un sujet de réflexion qu’on ne peut se permettre de négliger.

facteurs fondamentaux

3. L’art de la guerre est dirigé par 5 facteurs fondamentaux qui doivent être pris en considération dans toute réflexion visant à établir les conditions de la victoire sur le terrain.

4. Celles-ci sont :

(1) la Loi morale ;

(2) le Ciel (ou Temps) ;

(3) la Terre (ou l’Espace) ;

(4) le Commandement;

(5) la Méthode et la Discipline.

5. La LOI MORALE permet l’accord complet entre les citoyens et leur souverain, de sorte qu’ils le suivront au péril de leur vie et sans se soucier du danger.

6. Le Ciel (le Temps) désigne la nuit et le jour, les climats froids et chauds, les périodes et les saisons.

7. La TERRE (l’Espace) comprend les distances, le grand et le petit ; le danger et la sécurité ; les terrains découverts et les passages étroits ; les chances de vie et de mort.

8. Le COMMANDANT incarne les vertus de sagesse, de sincérité, de bienveillance, de courage et de rigueur.

9. La METHODE et la DISCIPLINE signifient l’art de constituer une armée, de la subdiviser et d’établir la hiérarchie, d’entretenir les voies de ravitaillement de l’armée et de contrôler les dépenses militaires

10. Chaque général devrait bien connaître ces 5 facteurs : celui qui les connaît sera victorieux; celui qui ne les connaît pas échouera.

Base de comparaison

11. Par conséquent, dans toute délibération visant à déterminer les conditions de la victoire, il est utile de prendre ces facteurs comme base de comparaison, à savoir :

(a) Lequel des 2 princes est-il imprégné de la Loi morale ?

(b) Lequel des 2 généraux a plus de capacités ?

(c) À qui profite les avantages naturels du Ciel et de la Terre ?

(d) De quel côté la discipline est-elle appliquée avec plus de rigueur ?

(e) Laquelle des 2 armées est plus puissante ?

(f) De quel côté les officiers sont-ils plus et les soldats sont-ils mieux formés ?

(g) Dans quelle armée y a-t-il plus de cohérence dans la distribution des récompenses et châtiments ?

12. Ces 7 comparaisons me permettent de prévoir la victoire ou la défaite.

13. Le général qui écoute mes conseils et agit en conséquence triomphera : – que celui-là soit maintenu aux commandes ! Le général qui ni n’écoute pas mes conseils et n’agit pas en conséquence, essuiera l’échec : – que celui-là soit écarté !

Modifier ses plans

14. Tout en profitant de mes conseils, tirez avantage aussi de toutes les circonstances favorables indépendamment des règles en usage.

15. Il faut modifier ses plans en fonction des circonstances.

16. Toute guerre est basée sur la ruse et la tromperie;

17. Par conséquent, quand nous sommes capables d’attaquer, nous devons feindre d’en être incapables ; quand nous agissons, nous devons donner l’illusion d’être inactifs ; quand nous sommes près, nous devons faire croire à l’ennemi que nous sommes très loin ; quand nous sommes loin, nous devons lui faire croire que nous sommes près.

18. Tendez des appâts pour leurrer l’ennemi. Feignez le désordre, et écrasez-le.

19. S’il est assuré à tous les niveaux, soyez prêt pour lui. Si sa force est supérieure, évitez-le.

20. Si votre adversaire est de tempérament ombrageux, attisez sa colère. Simulez l’infériorité, pour encourager son arrogance.

21. S’il est à l’aise, harcelez-le sans cesse ne lui laissant aucun répit.

22. Attaquez-le là où il n’est pas préparé, surgissez là où il ne vous attend point.

23. Telles sont les clefs stratégiques qui mènent à la victoire, mais veillez à ne pas les divulguer par avance.

24. Le général qui gagne une bataille fait beaucoup d’évaluations dans le temple avant les hostilités.

Le général qui perd la bataille est celui qui fait peu d’évaluations par avance. Ainsi de nombreuses évaluations mènent à la victoire, et peu d’évaluations à la défaite : et combien donc celui qui n’en fait pas du tout a peu de chances de gagner ! C’est par l’attention accordée à ce point que je peux prévoir qui est susceptible de gagner ou de perdre.

Cadeau Gratuit :

Les secrets de l'autohypnose

Téléchargez vite en cliquant sur l'image:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 


*