Les vibrations de vos pensées créent votre réalité…

vibration de pensées

Voici un texte traduit en français d’Orison Swett Marden (1848–1924), très en avance sur son époque :

Nos pensées émettent des vibrations qui se transmettent à nos amis et à nos ennemis

Il est maintenant possible de téléphoner dans le monde entier. Votre voix se fait entendre à San Francisco par le fil électrique. Elle traverse l’Océan Pacifique à travers les airs, et reviendra par un autre fil. Elle traverse l’Europe par un fil, puis parcourra l’Atlantique à travers l’éther et revient ici, à New York, où elle se fait entendre à votre ami demeurant à quelques mètres de vous.

Cette prédiction de M. Bancroft Gherardi, l’ingénieur de la Compagnie américaine des téléphones et des télégraphes à New York, quelque étonnante qu’elle ait paru lorsqu’il l’a faite, est déjà réalisée maintenant. Et de quelle manière ? En partant du même principe qui fait que la voix est transportée par le téléphone aussi bien dans une chambre voisine, qu’à quelques kilomètres de distance.

Quand nous parlons dans le téléphone, notre voix n’est pas transmise telle quelle à la personne à qui nous nous adressons. La voix humaine met simplement en mouvement une série de vibrations qui la reproduisent exactement à l’autre bout du fil. Aucun son ne passe à travers le fil, cependant vous entendez la voix de la personne à laquelle vous parlez presque aussi distinctement que si vous étiez dans la même chambre qu’elle.

Les vibrations, mises en mouvement par la voix, font que les molécules du fil répandent à leur tour dans l’éther des vibrations que le fil dirige et empêche de s’égarer, mais la télégraphie sans fil nous a révélé que ces vibrations ne dépendent pas du fil. Ce sont des vibrations de l’éther.

Nous commençons seulement à comprendre que, de la même manière, nos pensées émettent des vibrations qui se transmettent à nos amis, et aussi à nos ennemis. Nous avons tous fait cette expérience en recevant de nos bien-aimés des vibrations qui nous ont été transmises à travers l’espace. Nous avons aussi reçu des vibrations discordantes provenant de l’envie, de la haine ou de la jalousie des autres.

Nous pouvons rendre les autres heureux ou malheureux par nos pensées

Par le contact sans fil, les savants peuvent faire exploser une torpille dans la mer. Ainsi, nous envoyons nos pensées, bonnes ou mauvaises, dans l’éther, et elles deviennent une bénédiction ou une malédiction poux nous-mêmes et pour les autres.

Quoiqu’ils soient très éloignés de nous, nous pouvons rendre les autres malheureux ou heureux. À notre tour, nous, à moins que nous ne soyons fermement centrés en Dieu et immunisés par l’Amour divin, nous pouvons être sérieuse¬ment affectés par les pensées d’autrui.

Nous vivons dans des courants de pensées qui s’entrecroisent, et chaque fois que nous nous laissons aller à la crainte, au souci, au doute ou à la haine, nous nous mettons en contact avec le courant des craintes, des soucis, des doutes et des haines d’autres personnes, courant qui nous pénètre et augmente notre misère.

Tous les atomes de l’univers sont constamment en vibration autour de quelque centre

D’autre part, quand nos pensées nous mettent en contact avec le courant d’amour, quand nous envoyons des vibrations de courage, de foi, d’amour, nous sommes fortifiés par des vibrations semblables, qui nous arrivent de toutes parts.

Les vibrations sont inséparables de la vie. De la même manière, si vous envoyez un courant d’espoir, d’amour, de joie, de générosité ou de noblesse, dans le système ner¬veux, il ne s’arrêtera pas avant d’avoir fait vibrer à l’unisson chaque cellule de votre corps et chaque faculté de votre intelligence.

Chaque nerf, chaque atome de votre corps dépend du caractère et de la qualité de vos pensées, de vos mobiles ou de votre humeur, qui les mettent en action.

Combien de maladies et de tendances à la maladie sont engendrées dans les différents organes du corps par des vibrations vicieuses, mises en mouvement par la télégraphie sans fil de l’organisme mental

Des vibrations émises par votre crainte de la tuberculose, par votre horreur du cancer, par votre frayeur à l’égard des maladies, se reproduiront elles-mêmes dans les tissus de votre organisme.

Il est reconnu que les pessimistes ne sont jamais en aussi bonne santé que les optimistes.

Des vibrations pessimistes sont destructives. Votre crainte de la maladie met en mouvement des vibrations discordantes qui correspondent avec votre pensée.

L’espoir et le courage provoquent des vibrations constructives, tandis que la crainte et te doute provoquent des vibrations destructrices. Les premières, produisent l’harmonie et le bien-être ; les secondes, amènent la discorde et le malaise.

Cadeau Gratuit :

Les secrets de l'autohypnose

Téléchargez vite en cliquant sur l'image:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>