L’intuition « FLASH » en Astrologie : au-delà de la limite…

 

intuition astrologie

 

L’intuition en astrologie n’est pas acceptée par tous les astrologues surtout par l’école traditionnelle et pourtant, paradoxalement, l’astrologie à l’origine est « contemplation », l’observation de la lune par exemple est une muse, un point émerveillement, comme tous les astres d’ailleurs.

Si on veut comprendre ce qui s’est passé à la préhistoire, il suffit de continuer à s’émerveiller en levant la tête. La contemplation mène évidemment à l’intuition, le ciel est aussi un support intérieur pour apaiser le bruit mental.

Disons que si l’on se projette il y a quelques siècles lorsque la principale préoccupation était de chasser et de se protéger, la contemplation était un moyen de sortir de ses préoccupations. De commencer à se poser les bonnes questions, « qui suis-je ? « D’où venons-nous ? »

Mais l’astrologie servait aussi à prévoir le retour des saisons pour justement prévoir des climats difficiles à l’avance et se protéger de l’environnement, ou au contraire savoir que l’on se dirige vers une situation propice pour la chasse et affûter ses armes à l’avance. Voilà pourquoi la mise au point d’un calendrier était d’une extrême importance, le cycle soli lunaire était né.

Tout ça est d’une logique imparable, l’astrologie était : environnement et identité. Et cela sur absolument tous les continents.

Chantal Jègues-Wolkiewiez, Anthropologue, décrit la grotte de Lascaux (il y a 17 000 ans) :

« La visualisation de la lumière solaire sur la porte d’entrée de la grotte pendant 50 minutes environ lors du coucher solaire au moment du solstice d’été, confirme cet éclairement complet de la rotonde pendant cette période solsticiale au temps de la création de l’œuvre. Éclairement permettant même un travail en pleine lumière, presque durant une heure pendant quelques jours par an au début de l’été. Mais aussi lumière de la pleine lune le matin lors du solstice d’hiver. »

Quelques siècles plus tard que ça s’est gâté, lorsque l’ego a commencé à se développer parallèlement au mental, et les pratiquants de l’astrologie n’ont pas échappé à la règle. Tout est devenu plus compliqué et surtout divergeant, chaque continent a créer sa propre astrologie, avec des aphorismes tellement nombreux et tellement compliqués que je ne suis pas sûr qu’eux-mêmes pouvaient vraiment interpréter clairement.

En fait, c’étaient surtout des règles, pour faire surgir l’intuition de leur créateur. Voilà pourquoi il existe des quantités d’astrologie, car on a l’astrologie qu’on mérite. S vous avez un esprit compliqué qui a l’habitude  de retourner une situation dans tous les sens, alors que la solution est en face de vous, alors vous allez adorer une astrologie compliquée avec des aspects qui renvoient, à d’autres aspects qui renvoient à d’autres signes qui renvoient à d’autres maisons… Bon courage…

Généralement, lorsque l’on croit que ce sont les calculs qui vont nous ouvrir le monde de l’invisible et de la prévision, on est beaucoup trop dans le mental, quand on fonctionne de cette manière, on ne sait pas ce qu’est l’intuition. On en a une vague idée, mais on en a jamais eu l’expérience, ou on n’en a jamais eu conscience.

Il y a une logique derrière tout ça, c’est que par définition l’intuition n’a aucune limite puisqu’elle atteint l’invisible, alors que derrière le mot « règle », il y a obligatoirement une limite, on ne passe pas outre. Ce qui limite considérablement les astrologues qui ne s’en tiennent qu’aux règles évidemment.

D’ailleurs Tchouang-tseu, un penseur chinois du IVe siècle avant J.C. disait :

« Dès que l’on dit « c’est cela », il y a limite. Si vous me permettez, je vais vous dire ce qui limite : gauche et droite, analyses et jugements, découpages et distinctions, débats et polémiques… »

En fait, la plupart des astrologues ne s’aperçoivent pas qu’ils pratiquent dans un trou de serrure, avec des limites extrêmes.

Au-delà de la limite : l’intuition

Pour arriver à faire surgir l’intuition, il ne faut plus regarder une carte du ciel avec le positif ou le négatif, ce qui est bien ou pas bien, il faut juste regarder l’image dans sa globalité…

Regardez le thème dans son unité et sa cohésion… Même si cela doit vous prendre 10 ou 15 min voire plus, regardez la carte du ciel sans jugement et sentez les images qui vous viennent à l’esprit. Il est possible que des situations de la vie réelle surgissent, une sensation, un symbole, etc.

Cela ne s’acquiert pas rapidement, il faut vous entraîner. Il faut aussi s’habituer à garder le silence devant un client. L’astrologue a une fâcheuse tendance à vouloir absolument « meubler » les blancs, contrairement au médium ou au voyant qui peut attendre une manifestation. Ce qui nuit à l’interprétation, ce n’est pas parce que vous voyez un carré soleil mars, que l’interprétation est une évidence, il faut attendre, c’est le silence qui apporte comment interpréter ce n’est pas l’agitation mentale.

Cadeau Gratuit :

Les secrets de l'autohypnose

Téléchargez vite en cliquant sur l'image:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

*