Ne jamais être malade ou presque – empoisonné pendant un an et toujours vivant…

Un bouclier protecteur

Si vous allez voir un acupuncteur et que vous lui demandez si les aiguilles soignent, il vous répondra que non, les aiguilles ne soignent pas, on aide votre corps à se soigner lui-même. L’acupuncture permet d’ouvrir des robinets, fermer des robinets, etc.

La médecine traditionnelle chinoise explique aussi que si votre énergie est rechargée à bloc, vous ne pouvez pas tomber malade, ou même si un corps étranger arrive à percer votre armure, votre corps s’auto guérira. Donc si vous tombez malade c’est que vous avez créé une faiblesse dans votre corps.

Il y a plus de 5000 ans, les Chinois avaient déjà défini les défenses immunitaires, mais en allant beaucoup plus loin, puisque l’Occident parle surtout d’énergie Yin avec les défenses immunitaires, or les chinois parlent surtout d’énergie Yang, l’énergie extérieure qui recouvre le corps. On peut en quelque sorte rapprocher cette énergie externe de l’aura que dégage chaque être humain qui a réussi à être photographie.

Le centre de cette énergie qui protège le corps et qui permet de se guérir se situe dans les reins, c’est l’endroit qu’il faut recharger constamment pour rester en bonne santé. D’ailleurs ce qui est assez marrant, c’est quand France on a une expression  qui confirme la tradition chinoise, « il a les reins solide », qui se traduit par, « il est costaud, il supporte beaucoup de choses sans fléchir. »

Les reins sont vraiment la clé de notre santé.  Mais les Chinois n’oublient pas l’hérédité qui se trouve aussi dans les reins, donc suivant vos parents et arrière grand-parent vos reins sont plus ou moins solides mais et c’est là que c’est très intéressant, si vous mettez en œuvre ce qu’il faut pour recharger vos reins, vous ne toucherez pas à la faiblesse de vos reins. Il y a donc un sacré libre arbitre à votre disposition.

Récemment on a découvert une fois de plus que les Chinois avaient raison, puisqu’une nouvelle science a été créée, l’épigénétique, on s’est en effet rendu compte que l’on peut avoir des prédispositions génétiques, l’environnement, votre hygiène de vie, etc. fera en sorte que vous activerez vos gènes ou pas. Donc  vous pouvez avoir une faiblesse familiale dans votre ADN sans que jamais cela s’active.

Puisque la tradition et la science actuelle sont d’accord, ce qui ouvre plein d’espoir, vous êtes beaucoup plus libre que vous ne le pensez. Je vous invite à lire d’autres articles de ma part pour fortifier votre corps et recharger vos reins.

Je lis souvent sur les réseaux sociaux des gens qui au lieu de s’occuper d’eux rejettent constamment la faute sur l’extérieur s »ils sont malades. C’est la faute aux pesticides, c’est la faute à ce qu’on respire etc. C’est évident, mais quand on vous tire dessus, ce n’est pas en râlant et en pleurnichant que vous allez sauver votre vie, c’est en vous blindant. Et c’est ceux qui pleurnichent qui vont malheureusement tomber malade puisque les émotions sont des très graos facteurs de maladie, cela ouvre une faille dans l’organisme et tout pénètre très facilement…

Ce qu’on m’a injecté…

Pour ceux qui ont vu des photos de moi, j’étais très maigre, j’avais un poids bien au-dessous de la normale puisque je ne mangeais pas. En 1976, un médecin généraliste décida de m’injecter une fois par semaine et ce pendant un an des hormones de croissance.

Je m’en souviens encore, j’avais 10 ans, à chaque injection, j’avais la jambe raide pendant une journée, car celle-ci se faisait dans la fesse.

Normalement, j’aurai dû être petit en taille, j’ai grandi de 10 cm en un an, maintenant je fais 1,85. Je ne pense pas que ça aurait du être ma taille.

30 ans après ces injections, on s’aperçoit que j’étais stérile, je vais voir un des urologues les plus connus de France, je lui explique mon passé, je me souviendrai toujours de ces mots, « on vous a massacré ».

OK, j’ai bien reçu le message…

Il faut savoir que dès l’adolescence sans connaître l’ampleur du scandale qui allait suivre les injections, le nombre de morts, etc., je me suis complètement lancé dans les méthodes de développement personnel. Que ce soit le corps ou l’esprit.

Quand vous êtes impliqué dans un scandale, il n’y a que deux réactions possibles.

La première réaction est comme la majorité des Français est de s’agiter dans tous les sens en montrant du doigt tous les coupables, en gueulant « à tout va » que c’est des salauds, etc. C’est la conduite qui accélère la mort puisqu’il y a dépense d’énergie considérable pour aucun résultat sur votre santé, bien au contraire. Tout ce qui est accusateur est néfaste pour votre santé, car c’est de la colère, et la colère est nocive.

La 2e réaction est celle de se dire, « OK, je n’ai pu contrôler ce que l’on m’injectait car trop jeune, s’il doit y avoir un effet secondaire de tout ça, autant que je fasse en sorte que ce soit le plus tard possible.

Donc au lieu de s’activer sur les autres à l’extérieur qui ne servira qu’à raccourcir la durée de vie, je me suis non seulement activé à l’intérieur avec la relaxation et la méditation et à l’extérieur avec de l’activité physique. Et je suis toujours vivant…

Mon histoire ne se finit pas là puisque j’ai rencontré une femme épileptique suite à un vaccin, elle est devenue ma femme… Même si j’ai été déclaré stérile, j’ai réussi à avoir une fille, car la forme physique que j’avais développée m’a permis quand même d’avoir quelques spermatozoïdes en bon état. Et surtout, je ne crois jamais ce que l’on me raconte, que ce soit sur Facebook, dans la presse ou autres, je ne crois jamais personne, mon opinion ne vient que de ma vie c’est tout…

Ce n’est pas tout… comme ma femme prenait un traitement qui est la Depakine pendant sa grossesse, le fameux scandale des bébés Depakine, ma fille aurait pu avoir de nombreuses malformations et anormale. Elle a eu des déformations comme sa colonne vertébrale, elle a porté un corset pendant de nombreuses années juste avant l’adolescence. On aurait pu, comme de nombreuses familles, créer un dossier et porter plainte pour obtenir réparation après des années de procès.

À quoi bon ? Encore une fois c’est se détruire inutilement, on a lâché prise et on a sûrement été plus heureux que des années de combat…

La plupart des gens dans le monde sont manipulés pour accuser, Pierre, Paul, Jacques… de tous les maux qu’ils leur arrivent… Les réseaux sociaux accentuent cet effet puisque l’on est encore à l’extérieur de soi, mais le plus fort est qu’ils se croient réveillés, parce qu’ils mangent Bio, parce que ils sont végétariens, etc. car encore une fois au lieu de fortifier son corps, on décide uniquement de modifier ce qui provient de l’extérieur.

C’est ce que j’appelle les faux spirituels, car justement c’est peut-être ceux-là qui tombent les plus malades, ils sont tellement fragiles… La médecine chinoise nous apprend que si vous respirez mal, tout ce que faites, tout ce que vous mangez pour vous améliorer ne sert à rien.

Maintenant, mon objectif est d’enseigner ce que la vie m’a appris et surtout tout ce que j’ai appris sur le fonctionnement du corps humain depuis 40 ans et peut-être qu’un jour les gens s’occuperont plus d’eux…

Cadeau Gratuit :

Les secrets de l'autohypnose

Téléchargez vite en cliquant sur l'image:

2 thoughts on “Ne jamais être malade ou presque – empoisonné pendant un an et toujours vivant…

  1. Pat

    Merci Maître, bien Maître ! Vous êtes formidables, formidable ! Je suis déjà en voie de sainteté… après vous avoir lu !!!
    Et vive les MT les C, les I, les O et toutes les autres !
    Et la meilleures celle qui ne fait… rien et laissa faire la nature !!!

    • Houlà surtout pas, la plupart des gens meurent parce que ils ne font rien… L’homme s’adapte à la nature en bougeant pas en faisant rien, c’est un conseil catastrophique que tu donnes là, il y en a plein dans les tombes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>