Pourquoi il ne faut pas que l’astrologie soit une passion…

Combien de fois ai-je entendu depuis 35 ans que j’ai commencé l’astrologie, « c’est une véritable passion ». Moi-même, j’ai été versé un peu dans la passion, mais sans avoir les deux pieds, puisque j’étais le premier à critiquer ceux qui allait aux toilettes en fonction de la position des astres…

J’ai été passionné par la course cycliste, passionné par certains sports, mais oh grand jamais je n’ai été « absorbé » par l’astrologie. Car il faut bien l’avouer, la passion, c’est comme l’amour trop puissant cela rend complètement aveugle, on ne voit plus aucun défaut chez l’autre, il y a d’autres choses importantes autour de vous, mais qui sont complètement occultées, on occasionne des dégâts sans le savoir qui seront difficilement réparables après…

L’astrologue passionné

La règle est donc la suivante : ne jamais aller consulter un astrologue trop passionné.

Lorsque l’on fait un métier pour aider les autres, on ne peut pas se laisser entraîner par la passion, car cela signifie que même s’il y a d’autres méthodes plus efficaces ou qui peuvent aider, nous ne les verrons pas, on passera à côté de beaucoup de richesses. Par exemple, tous les dictateurs étaient des passionnés, on a vu ce que cela peut entraîner. D’ailleurs, le mot passion vient du verbe patior signifiant « souffrir, éprouver, endurer » donc quand j’entends des astrologues qui sont passionnés, ça fait peur.

Les anciens astrologues n’étaient pas des passionnés, ils étaient non seulement astrologue, mais aussi mathématiciens, physiciens, philosophes, etc., ils se servaient de plusieurs connaissances pour aider leur peuple comme la sagesse qui survient non pas quand on est passionné, mais quand on s’est intéressé à beaucoup de domaines.

À la limite, il vaut mieux avoir comme passion d’aider les autres car dans ce cas, on va tâcher de prendre ce qu’il y a de meilleurs peu importe les méthodes. Mais je ne crois pas qu’aider les autres est une passion, car cela vient du don de soi et d’une bonne dose d’empathie.

On peut le constater sur Internet, sur les réseaux sociaux, on peut lire « tout ce qui n’est pas astrologie traditionnelle, c’est de la merde, moi seul ai raison ». Nous remarquons que nous basculons dans de l’extrémisme quasiment religieux, mais eux, ne s’en aperçoivent pas puisque la passion rejette tout, c’est l’histoire du serpent qui se mord la queue et qui mange tout son corps. La passion peut « bouffer ».

Il faut donc se méfier, quand on commence à trop aimer quelque chose, il faut commencer à faire un travail de détachement pour ne pas se laisser aspirer. Et en astrologie ce travail de détachement est de remettre en question ce que vous avez appris, « Et certaines choses que l’on m’a appris ne fonctionnait pas », « Pourquoi j’ai tout de suite cru ce qu’on m’a appris, avant de tester sur des centaines de thèmes ? », etc., etc. On ne doit rien prendre comme argent comptant. Et puis surtout, aller voir ailleurs, s’intéresser à autre chose qui peut venir enrichir votre pratique, qui vous aidera à vous détacher donc à être plus objectif sur ce qu’on vous a appris ou pas appris…

Et je terminerai par cette superbe citation d’un homme sage qui résume cet article : « La passion est ce qu’il y a de vraiment absolu dans les choses humaines, elle ne veut jamais avoir tort. » Honoré de Balzac

C’est cela le problème, elle ne veut jamais avoir tort, et quand on ne veut jamais avoir tort c’est l’ego qui parle……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.