Rebondissement : nous vivons peut-être dans un hologramme à 2 dimensions

En science, dans le monde de dimensions supplémentaires, on est parti très loin pour essayer de réunifier la physique quantique avec la physique newtonienne. Nous avons même parler de 11 ou 12 dimensions.

Et si la réalité était beaucoup plus simple ? Et si la complexité de notre monde n’était qu’une apparence ?

Des scientifiques se sont posé la question. Pendant trois ans, Grumiller et son équipe à la TU Wien (Vienne) ont travaillé sur ce point, en coopération avec l’Université d’Edimbourg, d’Harvard, IISER Pune, le MIT et l’Université de Kyôto. Ils ont recalculé 2 fois, ils ont obtenu les mêmes résultats…

Explication d’un Univers holographique

Sur le plan de la perception individuelle, aucun doute, nous vivons dans un monde en trois dimensions, quatre, si on rajoute le temps, mais on sait que le temps ne peut en aucun cas être séparé de l’espace en trois dimensions. Or tout ce qui concerne la physique quantique est en deux dimensions alors que la physique gravitationnelle, la pomme de newton, est en 3 dimensions. Pourtant, les deux physiques s’associent parfaitement puisqu’on vit sans problème dans ce monde, alors ou est le problème ?

Alors la terre est-elle plate ?

Non, car c’est une projection, ne vous inquiétez pas si vous marchez tout droit vous reviendrez à votre point de départ

En fait, leur conclusion mathématique est que notre univers est une projection 2 D d’un horizon cosmique.

On va prendre l’exemple des cartes de crédit. Dans la carte visa, il y a un hologramme en trois dimensions à l’intérieur représentant une colombe. Alors que la Master Card, c’est un hologramme avec 2 monde intriqués. Et selon la lumière, vous verrez le motif bouger en 3 dimensions. Ce qui rend la carte pratiquement infalsifiable.

Donc sur une surface 2D on a un motif 3D, notre monde serait conçu de la même façon. Rajoutez de la conscience dans cet hologramme, et vous obtenez une illusion à l’intérieur de cet hologramme que tout est réel. Et honnêtement à l’échelle de l’univers la terre beaucoup plus petite que la taille de l’hologramme de la puce sur la carte de crédit.

Voici ce qu’en dit le responsable de cette étude :

« Ce calcul confirme notre hypothèse que le principe holographique peut également être réalisé dans des espaces plats. Il est la preuve de la validité de cette correspondance dans notre univers », dit le scientifique Max Riegler. «Le fait est que nous ne pouvons même parler de l’information quantique et de l’entropie de l’intrication dans une théorie de la gravité est étonnant en elle-même, et aurait été difficilement imaginable que quelques années. Que nous sommes maintenant en mesure de l’utiliser comme un outil pour tester la validité du principe holographique, et que ce test fonctionne, est tout à fait remarquable « , dit Daniel Grumiller.

Sur le plan symbolique, c’est tout à fait possible que notre monde serait en fait sur deux dimensions, car la vie repose sur le principe de la dualité, jour – nuit, blanc – noir, bien – mal, etc., donc le « deux » est le principe de la vie et de la conscience divisée.

Source

Maintenant, Grumiller et ses collègues de l’Inde et le Japon ont publié un article dans la revue Physical Review Letters confirmant la validité du principe de correspondance dans un univers plat, au moins mathématiquement.

Cadeau Gratuit :

Les secrets de l'autohypnose

Téléchargez vite en cliquant sur l'image:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>