Soigner par l’astrologie pour éviter les malaises…

astrologie astrologue

On me demande de plus en plus pourquoi je n’écris plus d’article sur l’astrologie ? Parce que, j’en éprouve plus le besoin, je n’ai rien à dire car mon cheminement m’a conduit trop loin de ce que je vois ou ce que je lis ici ou là comme interprétation.  Je ne dis pas que mon cheminement est meilleur que les autres, cela serait tomber dans le même travers de ceux qui désignent leur astrologie la meilleur, je dis seulement que mon cheminement est le plus efficace pour moi.

Il n’est pas question ici de soigner quoi que ce soit, en revanche cela peut être utile pour la prévention même si les astrologues utilisent très peu cette capacité, car ils sont trop dans le détail, et bien sûr le détail empêche de voir l’unité.

Je dis toujours dans le thème natal, il ne faut pas avancer, il faut se reculer pour voir le global, et ce que je constate c’est qu’il y a très peu d’astrologues en France qui fonctionne dans une globalité.

C’est aussi pour cette raison que je suis de plus en plus incapable de décrire un thème en isolant chacun de ses composants, pare exemple, « hou là, il a une opposition Mars Uranus, il pourrait bien perdre les élections. »  Cela n’a aucune signification pour moi, ce genre d’énumération..

Je me souviens d’un astrologue qui m’avait consulté, alors qu’au départ je ne savais pas qu’il pratiquait aussi l’astrologie. J’interprète son thème, mais sans parler d’aucune planète, sans aucun détail sur son thème. À la fin la fin il me demande comment je suis parvenu à ce résultats ? Puis il enchaîne, que c’était sûrement parce qu’il avait tel aspect dans son thème. Je devine donc qu’il connaissait l’astrologie, mais à chaque fois je lui répondais « non ». À la fin, il est devenu furieux car je ne lui ai rien expliqué, il voulait tout simplement se perfectionner par une simple consultation avec moi.  Il a été déçu, car il n’a rien appris, lorsque j’avais intégré son thème je ne décrivais plus par aspects mais par synthèse ou par intuition.

Vous comprenez que, lorsque je lis des descriptions astrologiques, je ne suis plus en « phase avec ça », donc, je ne peux même plus commenter car si je pratique la même astrologie, ce que je lis est aussi éloigné qu’entre l’astrologie occidentale et chinoise.  Maintenant, j’interviens parfois pour donner un avis philosophique ou avec humour.

L’astrologie médicalement assistée

De l’unité, on passe donc à la dualité, ce qui dans l’astrologie traditionnelle engendre :

Dualité = Signes masculin et féminin – Yang/Yin

Le deux engendre le trois  donc engendre l’enfant:

Trinité : Signes cardinaux, fixes, mutables

Et le trois engendre le quatre ou d’après les Chinois les 10 000 êtres, donc la totalité des êtres humains.

Mais en astrologie occidentale le quatre représente aussi la multiplicité et l’être humain dans sa globalité.

Si vous jetez un œil sur la majorité des interprétations astrologiques de cas, inconnues comme les célébrités, vous remarquerez que la plupart oublient les fondamentaux : « Mais qu’elles sont les énergies les plus présentes ? »

Pourtant si on n’a pas fait ce travail, tout ce qui adviendra par la suite en interprétation pourra être faux.

Dans cet article, on va surtout se concentrer sur la santé, car les astrologues ont peur d’établir des diagnostics. Cette peut provient de la peur d’être dans l’erreur, car la médecine peut facilement vérifier si l’astrologue a raison ou tord sur la gravité. Et même si les astrologues n’osent parler de l’effet placebo, dans la consultation cet effet est très puissant, donc, il vaut mieux être positif.

Les signes sont répartis en quatre éléments :

  • Feu
  • Terre
  • Air
  • Eau

Alors attention, il ne faut dire que ces quatre éléments sont la vérité absolue, il faut toujours relativiser, car cela signifierait que les autres astrologies seraient moins efficaces, ce qui serait plutôt de l’arrogance, mais on a l’habitude de l’arrogance dans le domaine de l’astrologie traditionnelle. Par exemple, dans l’astrologie chinoise, il y a cinq éléments même si ce le nom « élément » n’est pas adapté pour cette astrologie asiatique, il en existe cinq dont le bois et le métal.

Même si on peut analyser un thème selon la dualité et la trinité, dans cet article, nous allons surtout donner des conseils sur les quatre éléments.

On peut commencer par ce que j’ai écrit dans mon nouvel ebook sur les thérapies que vous retrouverez en fin de cet article :

« Un  exemple, vous avez une nette dominante en signe de feu. Or on sait que le feu peut être très nocif pour le cœur. La colère par exemple est très « feu » donc si vous êtes colérique, vous avez tout intérêt à vous soigner par l’eau, car l’eau maîtrise le feu. Donc, par exemple, boire beaucoup, etc.

Si vous avez une dominante en signe de feu, et que vous fumez, c’est encore plus nocif pour vous puisque vous ranimez votre feu en surplus. Avec l’alcool, c’est pareil, jetez de l’alcool sur le feu et regardez le résultat… On se dirige donc plus rapidement vers l’infarctus que les autres. »

Voilà la trame de comment vous pouvez vous servir des éléments pour donner des conseils, mais justement, plus vous allez connaître l’environnement de la personne et ses habitudes plus vous pourrez l’aider, surtout si vous avez peu d’intuition.

Les quatre éléments peuvent se décomposer en deux, les éléments légers dont font partie l’air et le feu, et les éléments lourd comme la terre et l’eau.

Si vous avez un déséquilibre entre le léger et le lourd, soit vous êtes donc plus aérien, donc plus dans l’idéologie, peut-être aussi moins soucieux (se), vous « bougez » aussi plus facilement donc moins flegmatique.

Sur le plan médical, les éléments lourds peuvent par exemple avoir plus tendance à avoir les artères bouchées, car cela circule moins et comme il y a une tendance plus statique, l’énergie a tendance à s’accumuler à certains endroits, on pourrait par exemple parler d’eau stagnante, ou  putréfaction de matière organique.  Alors que quelqu’un qui a une tendance en signes légers, même s’il ne fait pas de sport, ca circule mieux. Mais attention, cela ne signifie pas qu’il est protégé.

Comme l’adjectif l’indique, quand c’est léger ça monte, donc si votre hygiène de vie n’est pas terrible, c’est le cerveau qui peut avoir des soucis soit d’approvisionnement, soit, trop d’énergie qui monte au cerveau. Ou bien le cœur qui s’emballe comme la tachycardie. Par exemple, les très « légers » qui font trop de sport peuvent avoir quelques soucis de stabilité et donc de chute, de blessures corporelles, etc., car ils sont aussi moins « solides ».

La vérité et le bien-être sont toujours dans l’équilibre. Si vous avez une carence ou un excès d’élément  débrouillez-vous pour organiser votre vie et de développer des habitudes afin de rétablir l’équilibre.

Je pourrais écrire des pages seulement avec ces quatre éléments, comme quoi, avec très peu « d’éléments », il y a des quantités de choses à dire qui pourront sûrement être plus profitable dans la vie quotidienne de la personne qui vient vous consulter que si vous entrez dans le détail. Je déplore que cette tendance ait tendance à disparaître ou reste très trop discrète.

Voici une vidéo que j’avais créé qui parle d’autre chose, mais qui aide à l’interprétation entre les signes pour se créer une image plus globale de la situation.

 

Cliquez sur l’image pour télécharger
directement l’ebook en PDF

thérapie holistique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>