Vous voulez devenir Coach ? Voici certains mythes…

devenir coach

Commençons par balayer les fausses conceptions qui pourraient vous retenir ou vous désorienter…

Vous devez vous situer au pic de votre activité avant de mériter de coacher.

Pas vraiment…vous devez être au summum de votre activité avant d’exiger le plus haut tarif et de n’entraîner que les meilleurs parmi les meilleurs… mais les gens ont besoin de coaches à tout niveau de leur existence.

Un coach de patineurs olympiques doit connaître exactement le sentiment éprouvé en compétition de niveau international. Il doit avoir une expérience de compétiteur (ou compétitrice) et maîtriser la connaissance de milliers de détails aussi bien petits et grands et spécifiques tout en restant informé(e) des régulations et des règles du coaching international.

Il doit être qualifié et doit posséder les certifications et diplômes de coaching adéquats. Et, par-dessus tout, il doit savoir comment aborder des athlètes de haut niveau en fonction de leurs objectifs.

Un petit enfant apprenant le patinage a seulement besoin de quelqu’un pour lui apprendre à rester debout et glisser le long de la piste. L’enseignant n’est rien moins qu’un coach, même s’il est lui-même toujours un étudiant.

Ce serait vraiment une perte d’argent que d’opter pour un coach de haut rang; la personne enseignant à votre enfant de 6 ans à patiner n’a besoin que de quelques compétences supérieures à lui.

Vous devez posséder un certificat ou être diplômé avant de vous autoproclamer coach.

Il est vrai que certains domaines spécialisés nécessitent des certificats, mais d’autres n’ont pas les mêmes exigences. L’expérience façonne souvent les meilleurs enseignants – et posséder le type de personnalité propre à assister et guider les gens dans la réalisation de leur potentiel (généralement ou dans un domaine bien défini) est aussi essentiel.

Un bon coach se doit de…

  • Posséder une réserve considérable de patience.
  • Inspirer et entretenir la confiance en soi.
  • Avoir la passion d’aider les autres à réussir.
  • Savoir comment – et quand – renoncer.

Les types de coaches devant posséder une certification sont:

  • Les coaches enseignant des méthodes spécifiques
  • Les coaches dont la thématique de travail nécessite une forme d’accréditation professionnelle que seul un membre certifié par cette profession peut fournir.

Il est de votre devoir de trouver si le champ de votre activité exige un certificat ou une accréditation professionnelle.

Etre certifié garantit automatiquement que vous serez un meilleur coach.

Pas toujours. Alors qu’un coach certifié ne sur-gonflera probablement pas son CV, il existe une pléthore de coaches dynamiques qui obtiennent d’excellents résultats pour leurs clients sans posséder aucun certificat.

Un piège que vous devez éviter, cependant: vous présenter muni de plus de qualifications ou d’expérience que vous n’en avez.

Un bon coach est un coach honnête – avec ses clients, et surtout avec lui-même. On voit encore trop de soi-disant coach promettant d’aider à gagner de l’argent alors qu’ils sont eux-mêmes fauchés. Est-ce que vous feriez confiance à un diététicien en surpoids ?

Cadeau Gratuit :

Les secrets de l'autohypnose

Téléchargez vite en cliquant sur l'image:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>