Accrochez-vous ça va souffler…

Si vous abandonnez trop tôt, vous ne terminerez jamais le passage entre débutant et expérimenté, et le niveau où l’on trouve le plus de récompenses, c’est au niveau de l’autorité.

Si vous entendez quelqu’un dire que le succès est chose simple, sauvez-vous le plus vite possible, car sinon vous allez encore entendre un discours commercial pour une nouvelle façon “de vous enrichir rapidement”. Honnêtement, en réalité, c’est vraiment difficile et cela peut paraitre impossible de réussir quelque chose que vous n’avez jamais entrepris auparavant….

Mais c’est parfaitement normal. Il faut comprendre que l’échec et le succès ne sont pas opposés. Si vous échouez, cela veut dire que vous agissez, que vous faites des erreurs et que vous vous entraînez. Le succès arrive naturellement une fois que vous avez enfin compris comment choisir les bonnes actions.

Soyez patient avec vous-même quand vous échouez. Vous poursuivez un objectif qui vous tient à cœur, le genre de ceux qui vous font virtuellement pleurer quand vous y pensez, quand vous êtes si profondément en phase avec lui, que vous devez rester auprès de lui. Peu importent les difficultés, n’abandonnez pas.

Au début, ne vous efforcez pas de viser des objectifs utopiques. Faites simplement au mieux de vos capacités. Initialement, votre meilleur peut être à peine un cran au-dessus du total crétin. Puis tôt ou tard, vous gagnerez en compétence. Enfin, plus loin sur la route, on dira de vous que vous êtes une autorité – c’est-à-dire quelqu’un qui a assez échoué pour gagner.

C’est une incroyable leçon que d’observer les gens qui se débattent d’un échec à l’autre, sans jamais se résigner. De l’extérieur, on a l’impression qu’ils ne peuvent vraisemblablement pas réussir. Mais ils s’accrochent.

Finalement, ils apprennent ce qu’ils ont à apprendre. Ils ajustent leurs anticipations successivement pour qu’elles collent avec la réalité, et finalement leurs actions commencent à porter leurs fruits. Je suis frappé par ceux qui, je pense, sont voués à la grandeur, alors que personne ne s’en est encore aperçu. Le signe révélateur est toujours le même : l’acharnement.

Si vous êtes clair avec ce que vous souhaitez, n’abaissez pas vos prétentions. Admettez que le succès prendra du temps à arriver. Libérez-vous de la mentalité “rapide et simple”, et “quelque chose pour rien”.

Le succès n’est pas quelque chose d’extérieur, ce n’est pas le train de vie de David Hallyday, qui, entre nous, est peut-être plus malheureux que vous et moi… Non, le succès est de constater la différence entre d’où vous êtes parti et où vous en êtes maintenant. Je répète souvent que je vis l’instant présent, comme si cet instant présent était supérieur à celui que je suis. Et cela m’a toujours tiré vers le haut, pour accéder à le plus de connaissances possible. Regarder des émissions de télévision débiles ou regarder chaque jour les informations devant un écran, il n’y a rien de pire pour vous attirer vers le bas, puisque c’est l’intérêt de toute la presse française, les titres catastrophes.

Soyez responsable, travaillez dur, et sachez que votre travail finira par payer, à partir du moment où vous continuez d’apprendre et à vous développer.

Prendre le contrôle vous enseigne à faire des choix “ici et maintenant” qui, selon vous, mèneront à des résultats positifs à long terme. Aucune action n’est neutre. Si vous ne pouvez pas prévoir un effet positif de vos actes à long terme, acceptez le fait que vous perdez votre temps, et posez-vous d’autres buts qui sont réellement importants pour vous.

Rien ne remplace le fait de s’investir dans quelque chose dans votre vie qui a la plus petite chance de faire la différence.

Qui déclare ce qui est important de ce qui ne l’est pas ? C’est vous le spécialiste, c’est donc à vous de décider. Accordez vos violons à vos sentiments.

Pensez-vous que vous contribuez à un objectif de grande portée ?

Ou vous sentez-vous vide en dedans, à geindre que votre potentiel est gaspillé ?

Quelle est la réalité de votre situation ?

Pouvez-vous faire la différence entre le crucial et le hors sujet ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.