Comment prévoir à tous les coups avec le Cold Reading

 

Qu’est-ce que le Cold Reading ?

Combien de personnes sortent d’une consultation chez un voyant en étant totalement ahuries devant les prédictions qu’il a pu leur faire ?

Ce qu’elles disent le plus souvent tient en ces quelques mots : « il a été capable de me parler de gens et d’événements que j’étais seul à connaitre, et sans que je dise un seul mot à leur sujet ! ».

Généralement, ces personnes, même si elles étaient auparavant sceptiques, finissent par accorder à leur voyant des capacités extra-lucides, ou des pouvoirs médiumniques certains.

Sinon, comment expliquer une telle clairvoyance ?

Nous avons tous vécu une telle expérience un jour, même indirectement au travers d’une tierce personne, cette expérience donnant lieu à un commentaire du type : « même si la plupart des voyants sont des charlatans, le mien est vraiment bon, car ses résultats ont été extraordinaires ».

Cependant, sachez que de tels résultats s’expliquent facilement, sans avoir à miser sur de prétendues capacités paranormales !

Des talents de psychologues et un apprentissage affûté du Cold Reading sont des armes imparables, qui peuvent produire des résultats similaires sans aucune difficulté : lorsqu’il est bon, le spécialiste du Cold Reading peut aisément passer pour un voyant de talent.

Afin d’aborder concrètement le Cold Reading, je tiens tout de suite à préciser ce que vous ne trouverez pas dans ce guide, pour éviter toute incompréhension !

Il s’agit ici d’expliquer dans le détail une technique qui permet à des personnes dépourvues de tout pouvoir psychique de faire croire qu’elles ont ce type de pouvoir, et non de parler de psychisme au sens ésotérique du terme, quelle qu’en soit la forme.

Ainsi, il y a 3 thèmes ou même plutôt 3 questions qui ne seront absolument pas évoquées dans cet article, à savoir :

« Est-ce que malgré tout, certaines personnes ont réellement des pouvoirs psychiques ? » : si vous posez cette question à 10 personnes, il s’ensuivra un débat qui durera des heures et ne mènera jamais nulle part !

Décider de l’existence possible de vrais mediums ou de réels voyants est un choix totalement personnel qui vous appartient, ce n’est pas le sujet de cet article.

Notez que je ne vous donnerai pas non plus mon propre point de vue sur la question, car le sujet n’est pas là….

Je tiens par contre à dire que, dans le cas où des personnes dotées de réelles aptitudes psychiques liraient ce guide, le propos que je développe dans ces pages ne concerne que les personnes qui font croire qu’elles possèdent des dons qu’elles n’ont pas, grâce aux techniques du Cold Reading.

Merci donc aux « authentiques voyants de bonne foi », si vous existez et être en train de me lire, de ne pas vous sentir attaqués par le contenu de cet article !

« Est-ce qu’être le sujet d’une séance psychique peut être tout de même bénéfique ? » : il s’agit de nouveau ici d’un potentiel débat sans fin, qui n’a pas sa place dans cet ouvrage.

A cette question, vous pourrez aussi bien entendre certains répondre « oui, cela rassure, redonne confiance et donne de la perspective dans la vie », que d’autres dire « non, ça donne une impression de fatalité, ça retire l’indépendance et la liberté de choix », etc…

En résumé, sans même parler de l’opposition de la voyance réelle et de la voyance factice, il est impossible de répondre oui ou non à ce type de question, beaucoup trop vaste selon le type de séance que l’on évoque, selon l’objectif du sujet, et selon l’intention du voyant.

« Et qu’en est-il des magiciens qu’on voit dans les spectacles ? » : il ne s’agit pas du tout de la même chose !

Il n’est pas question ici de remettre en cause toutes les brillantes techniques utilisées par les illusionnistes et autres prestidigitateurs au cours de leurs spectacles.

Le monde du spectacle n’est donc évidemment pas remis en cause ici, bien au contraire.

Ces précisions importantes maintenant effectuées, rentrons cette fois pour de bon dans l’univers du Cold Reading !

La définition du Cold Reading

Le terme Cold Reading (aussi appelé « lecture froide » chez les francophones) fait référence à un ensemble de techniques utilisées par les manipulateurs professionnels pour modifier le comportement d’un sujet ou pour l’amener à croire que le voyant, le chiromancien, le tarologue, le medium, etc… possède certaines aptitudes extra-sensorielles qui lui permettent « mystérieusement » de connaître des choses qui le concernent.

Cette technique va beaucoup plus loin et est nettement plus élaborée que les outils habituels de la manipulation que sont par exemple la suggestion et la simple flatterie.

Avec le Cold Reading, les vendeurs, les hypnotiseurs, les prédicateurs, les escrocs, et même certains thérapeutes, tablent sur le penchant d’un sujet à trouver plus de signification dans une situation qu’il n’y en a réellement.

Le désir de donner un sens à nos expériences de vie nous conduit parfois à de merveilleuses découvertes, mais parfois aussi à d’incroyables bêtises.

Le bon manipulateur sait que la personne qu’il a devant lui aura tendance à trouver un sens à quoi que ce soit qu’il pourra lui dire, quel que soit le degré d’improbabilité de ses annonces.

Il sait également que les gens sont généralement autocentrés, et que nous avons tous tendance à nous accrocher à une idée de nous-mêmes qui représente plus ce que nous aimerions être que ce que nous sommes vraiment.

Le bon manipulateur est aussi conscient que, parmi plusieurs affirmations qu’il pourra faire à votre sujet, il y en aura toujours au moins une que vous reconnaîtrez comme étant vraie.

Il sait surtout que vous vous souviendrez de ses bons coups, et que vous oublierez les mauvais, parce que dans le fond, c’est ce que vous voulez !

Le Cold Reading se fonde tout d’abord sur une observation attentive du sujet, et surtout sur une bonne utilisation des statistiques et des connaissances relatives à la nature humaine, de façon générale.

En s’appuyant sur ces bases de travail, il est assez facile d’élaborer des formulations assez globales qui seront vraies (totalement ou partiellement) pour presque tout le monde : par exemple, personne ne peut être en désaccord avec l’idée qu’il est à la recherche du bonheur !

Les réactions et le comportement du sujet étudié vont ensuite être utilisés pour formuler des affirmations de plus en plus précises, en affutant les suppositions qui sont tombées juste, tout en se débarrassant au passage de toutes les voies sans issues qui seront normalement vite oubliées…

Lorsqu’elle est utilisée par un spécialiste, la technique est quasiment imparable, et donne des résultats surprenants pour celui qui ne la connait pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.