Le secret pour se protéger de la spiritualité du Bisounours…

 

Vous devez avoir l’habitude maintenant avec mes articles, je dénonce régulièrement les travers de la société occidentale. Aujourd’hui analysons la nouvelle spiritualité, qui tel un raz-de-marée, vient du bouddhisme.

On ne peut plus échapper à cette déferlante en Occident de ce modèle de pensée, méditation, lâcher prise, abandon, Karma… On ne peut plus discuter de spiritualité en occident sans que le mot karma arrive dans la conversation. Récemment une discussion sur l’intelligence animale sur facebook a dévié très vite sur le karma de l’animal.

Faites attention, car bientôt quand vous allez parler de la cuisson d’un œuf à la coque, vous allez vous retrouver avec un mauvais karma d’un poussin qui n’a pas pu se développer. Bref ! l’Occident encore et toujours dans l’excessif.

Bon, c’est vrai le ridicule ne tue pas, soyons bouddhiste, ce n’est pas de leur faute, ils n’en ont pas conscience, AMEN!

Attention, je ne critique pas le bouddhiste, j’émets un jugement sur le bouddhisme occidental…

« Non, Éric tu n’as pas le droit d’émettre un jugement »

« Alors, que dis quoi ? »

« Rien ! »

La spiritualité Bisounours

Bref, vous avez compris vers quoi on peut se diriger, vers un monde de bisounours où « tout le monde, il est gentil ». Un bouddhiste Occidental qui se fait casser la figure est capable de pas se défendre en marmonnant qu’il faut qu’il lâche prise…

Alors qu’en fait, il y a beaucoup plus de violence dans le bouddhisme qu’on ne le croit, tout simplement parce qu’un bouddhiste se défend comme tout le monde, nous l’avons vu récemment avec les musulmans.

Il y a quelqu’un qui aurait été content du bouddhisme en Occident. C’est Hitler… Imaginez un de Gaulle faire une annonce à la radio, à la place du fameux « résistez », De Gaulle aurait annoncé : « Peuple français, lâcher prise, rentrer chez vous ».

Il y a une vraie méconnaissance des textes de la tradition. On peut bien sûr appliquer toute la philosophie bouddhiste comme la non-violence en tant de paix, mais si on vous attaque, personne ne reprochera à un bouddhiste de sauver sa vie. En fait, quand on étudie les textes, on revient en permanence à l’instant présent, il faut vivre la qualité de cet instant.

La passivité spirituelle, vraiment?

On a fait croire que le taoïsme était dans l’inaction, c’est complètement faux, puisque le Wu-Weil, dont parle Lao-Tseu, est d’agir sans agir, c’est-à-dire, agir en harmonie avec votre environnement et en accord avec le ciel.

Demandez à tous les maîtres des arts martiaux, s’il ne faut jamais agir. Un exemple, du non agir taoïste très présent dans les arts martiaux de Bruce Lee par exemple. Il est à mains nues devant des gens armée, eh bien, il casse un barreau de chaise pour s’en servir comme une arme ou si c’est dans une forêt une branche etc. C’est ça agir selon son environnement, ce n’est pas du tout de la passivité.

Le plus grand concept de tous les temps, le Yin et le Yang ne dit pas qu’il faut être passif bien au contraire, il nous invite à suivre la voie du milieu, de maintenir un équilibre entre la méditation et le mouvement, entre le repos et l’action.

La spiritualité et les émotions

Il en est de même avec les émotions, si quelqu’un vous énerve, vous pouvez aller le voir et lui dire, tout simplement parce que cela peut lui faire du bien et à vous aussi. N’oubliez jamais qu’en médecine chinoise, les émotions sont des cycles, donc, une émotion peut en soigner une autre, etc. La colère par exemple diminue la trop grande pensée, vous savez le « vélo » que vous avez dans la tête. Pendant la colère la pensée, le ressassement et la nostalgie s’arrêtent, pour ne s’occuper que de l’instant présent qui est l’objet de votre colère.

Voilà pourquoi chaque émotion peut être une thérapie ce n’est pas votre ennemie et voilà pourquoi une philosophie peut ne pas vous correspondre, s’il elle inhibe certaine de vos émotions, un jour ou l’autre vous allez « craquer » et derrière votre apparence de calme ou de lâcher prise, il y a une hyper violence qui s’installe et vous ne supporterez plus d’autres spiritualités qui sont plutôt dans l’action.

Mais attention ! Vous pouvez exprimer une émotion que si elle ne dure pas, car sinon elle est néfaste et c’est la maladie. Par exemple, le stress permanent des habitants des grandes villes avec des colères durant toute la journée. Un autre exemple, si vous vous énervez toute la journée sur des écrits dans le réseau social Facebook cela va être très nocif pour vous, en revanche, un « coup de gueule » de temps sera très bon, vous bousculez votre corps il en a besoin.

Votre modèle spirituel

Et puis, il suffit de regarder la vie dans la nature, croyez-vous que les animaux ne ripostent jamais? Croyez-vous qu’ils habitent un monde de bisounours ? Non, ils suivent la voie du juste milieu, c’est-à-dire pas de violences gratuites contrairement au comportement humain, soit ils avertissent par des sons, qu’ils ne faut pas les embêter, soit, ils sont violent pour uniquement se nourrir.

Si vous avez un doute sur votre spiritualité, sur votre manière de vous comporter, regardez le règne animal et vous comprendrez bien des choses, car eux, ne recherchent pas la spiritualité comme vous, ils sont spirituels, ils ne sont pas en quête de connaissance, ils savent instinctivement comment tout fonctionne. Voilà pourquoi l’animal ne doit pas être un être que l’on croit inférieur, il doit devenir un modèle.

Vous verrez qu’après vous ne vous poserez plus de questions, comme le confirme Lao-Tseu.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.