Les plantes miraculeuses : le Guggul

Aujourd’hui nous allons parler du Guggul, nom donné à une résine ou gomme jaunâtre sécrétée par un petit arbre à myrrhe épineuse appelé Commiphora mukul.

Cette plante est cultivée dans le nord de l’Inde où elle a joué un rôle majeur dans la médecine traditionnelle.

Elle est employée majoritairement dans la médecine ayurvédique comme désinfectant, antibactérien, régulatrice du cholestérol et contre l’obésité, l’arthrite, les troubles urinaires… La gomme est considérée comme un médicament à large spectre.

En Inde, cette plante est officiellement reconnue dans le traitement de l’hyperlipidémie (excès de gras dans le sang).

Depuis les années 90, elle connaît une grande popularité pour son action dans la combustion des graisses dans les pays occidentaux et au Japon.

Une action contre le mauvais cholestérol et l’obésité

Des études menées en 2003 aux États-Unis rapportent que cette résine augmente la production de l’hormone thyroïdienne. Cette hormone décompose, par combustion, les cellules de protéines, lipides et d’hydrates de carbone engendrant une diminution du mauvais cholestérol, des triglycérides et du taux d’insuline.

Le guggul réduit l’oxydation du mauvais cholestérol grâce à sa quantité élevée d’antioxydant.

Son action antioxydante associée à son effet hypolipidémiant engendre une antiathérogénèse, c’est-à-dire que cette résine empêche les plaques de lipide de se fixer sur les parois des artères.

Ceci est bénéfique non seulement pour lutter contre l’obésité, mais également pour prévenir les maladies cardio-vasculaires.

Elle contribue à renforcer le système gastrique, favorise la sécrétion des sucs digestifs, régule l’appétit et limite les risques de constipation ou d’indigestion.

L’accélération de la digestion et du métabolisme ainsi que l’élimination des déchets, entraîne une perte de poids.

Comment consommer du guggul ?

Les études réalisées en Inde suggèrent que dans le cadre d’un régime amincissant, des doses de 1 à 3 grammes par jours doivent être consommées pour bénéficier de ses effets.

Les doses doivent être divisées en 3 prises.

Le guggul existe sous forme d’extrait, gélules ou comprimé.

Il est encore difficilement trouvable en Europe.

Mise en garde

Le guggul  peut générer des effets secondaires comme des maux de tête, nausées, diarrhée, douleurs abdominales et une irritation cutanée chez certaines personnes.

Si vous souffrez de trouble thyroïdien, vous devez impérativement consulter votre médecin avant de consommer cette résine à but thérapeutique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.