L’origine des régimes alimentaires : la vérité qui dérange

 

Un jour je me suis réveillé et cette question m’est venue spontanément : Depuis quelle époque remonte les régimes ? Ce n’est pas que je fais personnellement un régime, je n’ai jamais restreint mon alimentation, mais la question m’est apparue sans raison.

En fait, les origines sont assez floues car le contrôle de l’alimentation pour maigrir est apparu assez tard vers le XIXe siècle. Bien avant, on ne parlait pas de régime pour maigrir, mais de « savoir bien manger », ce qui est une énorme différence. Auparavant, que ce soit en Chine ou en occident, on parlait d’équilibre alimentaire et de ne pas manger excessivement, alors que de nos jours c’est devenu vraiment le grand n’importe quoi, c’est tout ou rien.

Soit on freine considérablement son alimentation avec deux petits pois dans l’assiette, soit on jeûne complètement, quelle que soit la saison. Ce qui est la plus mauvaise solution puisque le corps à un cerveau, et lorsque le corps sent une différence d’habitude et d’apport calorique il stocke car il a peur de se retrouver en pénurie. Il stocke donc le plus mauvais, les graisses pour survivre au cas où cette pénurie alimentaire continuerait. C’est une réaction de défense pour se protéger. Le ventre a des neurones…

Donc, la plupart des régimes font grossir, car ils apprennent au corps à stocker…

C’est pour cette raison que l’on dit souvent, il vaut mieux boire un verre de vin quotidien toute l’année que boire uniquement en quantité quand vous êtes de sortie, car le corps ne va pas savoir le gérer. Des verres d’alcool  concentrés dans une soirée au lieu d’une dose quotidienne seront nettement plus nocifs à votre corps.

D’ailleurs, Hippocrate 500 ans avant J.C était aussi de cet avis :

« Le vin est une chose merveilleusement appropriée à l’homme si, en santé comme en maladie, on l’administre avec à propos et juste mesure suivant la constitution individuelle. »

Honnêtement quand j’entends les gens prendre des décisions sur leur alimentation, j’ai l’impression qu’ils sont complètement « dingues ».

Voilà pourquoi en cas de changement d’habitude, il faut un changement progressif et non faire un régime du jour au lendemain en changeant complètement mon alimentation. Un jour j’ai fait cette erreur, de changer mon alimentation du jour au lendemain en mangeant moins avec plus de légumes pour mes compétitions sportives. Grave erreur, en peu de temps je me suis retrouvé avec une tendinite et pourtant l’alimentation était plus raisonnable, moins de charcuterie, etc.  En 30 ans de compétition de sportive, j’ai vraiment appris comment fonctionne le corps.

Un élément n’est jamais pris en compte dans l’alimentation est le bien-être psychologique. Car à partir du moment où vous supprimez totalement du jour au lendemain des aliments qui vous apporte du plaisir, votre corps va angoisser et cela va engendrer l’effet inverse, le régime va peut-être vous faire maigrir au début, mais il y a un grand risque de stress quand le poids va commencer à stagner…

En Occident, l’alimentation est tellement en abondance que les gens essayent de manger moins, alors que des enfants souffrent de malnutrition, donc comme j’ai dit plus haut on passe du tout au rien, le monde est fou non ?

Hippocrate disait aussi :

« Si tu es malade, recherche d’abord ce que tu as fait pour le devenir. »

Considéré comme le père occidental de la médecine, il était astrologue, mais avec une philosophie de la vie où nous sommes en partie responsables de notre santé et de notre destin.

Je cite un rapport du CNRS, « La santé par le sport : une longue histoire médicale » par Michel Rieu :

« Dans Les Régimes, Hippocrate (460-377 av. J.C.) préconise déjà l’exercice comme un facteur d’équilibre « entre la force que l’on dépense et celle que l’on absorbe ». Il conseille la prescription d’exercice qui tiennent compte des dispositions de l’individu et de la saison, et il bannit les excès. Si quelqu’un désire la santé, il faut d’abord lui demander s’il est prêt à supprimer les causes de sa maladie. Alors seulement il est possible de l’avoir. »

En fait, ce que dit Michel Rieu sur Hippocrate est exactement la même philosophie des Chinois, il y a des milliers d’années. Exercice physique selon la saison + alimentation adaptée.

On arrive à un constat très simple, si une personne faisait assez d’exercices physiques toute l’année, elle n’aurait aucun besoin de faire de régime, puisqu’il y aurait équilibre entre l’alimentation absorbée et ce que vous brûlez en bougeant. Bien sûr, il existe certains cas où l’obésité est vraiment héréditaire, il faut être d’autant plus vigilant à ne pas laisser son enfant devant des écrans assis sur un canapé trop longtemps.

Bien sûr que l’alimentation que nous absorbons, est riche en gras, bien sûr qu’il y a des pesticides… bien sûr… Mais c’est la superbe excuse des gens paresseux, on montre du doigt la grosse industrie, car nous n’avons pas eu le courage de bouger un peu plus pour justement éliminer les poisons que l’on absorbent.

N’oubliez pas, que quelqu’un qui bouge beaucoup éliminera beaucoup plus vite les pesticides de son corps que quelqu’un qui ne fait rien où les pesticides vont tranquillement avoir le temps de stagner dans le sang.

Je vous raconte une anecdote. J’étais en stage avec un maître chinois féminin 7e Duan en arts martiaux de Tokyo et puis arrive l’heure de manger dans un restaurant qui était réservé. Certaines femmes  ne voulaient pas de vin, car elles ne buvaient que du vin bio, elles ne mangeaient pas certains aliments, car pas bon pour eux, elles lui posait la question si les chinois mangeaient du riz complet, etc. Évidemment, les Chinois mangent du riz blanc, mais quand la chinoise s’est servie, elle a pris non seulement du vin mais aussi de la charcuterie, elle a mangé un peu de tout car c’était un buffet.

Et elle a eu une réponse aux femmes occidentales que j’adore qui résume tout, « il faut aussi se faire plaisir ». Je sais très bien pourquoi la chinoise à bu du vin et mangé un peu de charcuterie, tout simplement parce que selon la diététique chinoise, vous pouvez en manger et boire en hiver. D’ailleurs elle a parfaitement compris quand j’ai trinqué avec elle en disant « à l’eau de feu », qui l’a fait rire. Un clin d’œil aux Indiens d’Amérique qui l’appelaient comme cela car c’est un liquide qui chauffe voilà pourquoi l’hiver c’est autorisé.

Sauf qu’en Occident la bêtise est devenue tellement gigantesque que, non seulement on passe du tout au rien, mais en plus on se crée des désordres psychologiques en se bridant. Voilà pourquoi les régimes rendent agressifs.

Voilà, c’est à vous maintenant de décider de sortir de la paresse pour faire attention à votre poids d’une manière totalement naturelle ou de rester dans cette doctrine occidentale du régime qui cause plus de dégâts qu’elle n’en répare.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.