N’ayez pas en horreur les calories, ce sont vos amies…

Le mot calorie a mauvaise réputation. On voit constamment des aliments porter les mentions : teneur faible en calories. Et il n’est pas rare d’entendre quelqu’un être surpris par l’immense quantité de calories contenues dans certains aliments, comme un riche désert crémeux, ou un énorme hamburger.

Toute cette rhétorique anti-calorie a créé de nombreux «calorie-phobiques», dès que nous voyons quelque chose qui en contient beaucoup, nous fuyons. Mais est-ce sage?

Oui et non. Oui, il est sage dans un sens d’éviter de prendre un gâteau à double couche chocolatée avec caramel. Les calories provenant du gâteau font partie des bien nommées calories vides. Ce qui veut dire qu’elles n’ont pas de véritable valeur nutritionnelle utilisable par votre corps.

Mais d’un point de vue global, il est imprudent de transformer votre métabolisme en un maître de l’évitement des calories.

Pourquoi? Car votre corps est une merveilleuse mécanique qui essaie, en permanence, de faire son possible pour vous rendre la vie plus facile.

En effet, même s’il ne fonctionne pas toujours à des niveaux optimums (pour diverses raisons, y compris génétiques), il continue cependant de faire de son mieux. Le corps, malgré ses limites, n’est pas paresseux!

Dans cet esprit, l’organisme essaie toujours de rester vivant et de fonctionner le plus sainement possible.

C’est pourquoi, si vous réduisez soudainement la quantité de calories dont vous avez besoin, votre corps n’essaiera pas d’en faire plus avec moins. En d’autres termes, votre corps n’agira pas de la façon que vous le souhaiteriez: il ne déclenchera pas nécessairement le catabolisme, réduisant ainsi le poids et les cellules de graisse.

À la place, votre intelligent et sage organisme tentera de vous maintenir en vie en ralentissant son métabolisme. Il aura juste l’impression que quelque chose ne va pas – que peut-être vous êtes piégé quelque part sans nourriture – et il commencera simplement à devenir économe en énergie.

Alors quel est le résultat final? Si votre corps a besoin de 2000 calories par jour pour survivre, et que soudainement vous lui en donnez seulement 1000, il ne commencera pas par brûler 1000 calories de cellules logées dans vos poignées d’amour.

Au lieu de cela, votre corps ralentira son métabolisme. Il essaiera de retirer autant d’énergie possible de ces 1000 calories, car il ne veut rien gâcher.

Physiquement, vous êtes sûr de vous sentir plus fatigué parce que votre corps sera très avare d’énergie, et consacrera sa ration de 1000 calories aux fonctions essentielles, comme le sang et l’alimentation en oxygène (entre autres).

Métaboliquement, vous ne brûlerez pas de calories supplémentaires. Au contraire, vous allez plutôt prendre du poids en réduisant de manière spectaculaire votre consommation calorique!

Par contre, vous devriez consommer un apport calorique quotidien proportionnel à votre taille, vos caractéristiques, et objectifs de perte de poids une fois que vous aurez déterminé la quantité de calories qu’il vous faut (probablement à l’aide d’un nutritionniste ou un expert en gym).

Par exemple, si votre corps à besoin de 1500 calories par jour, et qu’une tranche de gâteau au chocolat en délivre 500, alors vous voyez bien que manger juste une de ces tranches représente un tiers de votre besoin quotidien en calories, et ce n’est pas bon!

Alors que vous voyez qu’un délicieux cocktail aux fruits, yaourt et noisettes ne contient que la moitié de calories, mais vous fournit les nutriments essentiels, vitamines et autres, nécessaires au bon fonctionnement de votre corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.