Pourquoi l’astrologie a atteint un niveau si médiocre ? 20 ans de listes de diffusion

Si j’écris cet article, c’est qu’il y a une certaine nostalgie chez certains astrologues, d’une époque où l’on rectifiait les propos erronés, on n’hésitait pas à « râler » en lisant des articles paraissant absurdes et sans aucun fondement.

Non seulement, on critiquait les parutions, mais en plus on prouvait ce que l’on disait en lançant des défis. Dans les pays francophones par exemple, je suis à l’origine des tests en aveugle, en 1998, donc il y a  exactement 20 ans, c’est l’anniversaire de la naissance de la première liste de diffusion astrologique. Il est donc temps de faire un petit bilan.

À l’époque, j’avais eu la réflexion suivante : si on affirme des choses, on doit les prouver sur des cas passés, comme j’étais compétiteur, j’avais donc lancé un défi à tous les astrologues. A l’époque, on avait mi au point un protocole sur une liste de diffusion canadienne, la seule existante, pour accorder un certain nombre de points aux astrologues qui auraient devinés des événements dans la vie d’une personne.

Je ne me souviens pas de tous les détails, mais je me souviens d’avoir deviné un problème aux yeux une année précise, ce qui était exact. Ce qui est certain est que c’est deux astrologues avec la technique des directions primaires qui sont arrivés premier, j’en faisais parti.

Comme suite à cela, ce genre de test en aveugle a perduré. Le gros problème, c’est que c’était devenu, pour moi en tout cas, un véritable fardeau, car régulièrement on me proposait des défis pour savoir jusqu’où je pouvais aller et surtout faire mieux que moi avec d’autres méthodes. L’astrologie avait donc perdu ses lettres de noblesse au profit de bataille purement égotique.

Il y avait donc cette part de défi, mais c’était sans oublier que l’astrologie concerne surtout l’avenir, donc dans le même temps je publiais régulièrement des prévisions sur l’actualité qui se révélait la plupart du temps exacte. Et ce n’était pas des prévisions complètement floues que l’on retrouve actuellement, c’est-à-dire que si je pensais à un bâtiment, je disais qu’elle type, comme l’exemple de la cour d’école qui s’effondre que j’ai déjà cité, et j’essayais de cibler à quelques jours près.

De nos jours, vous ne voyez plus de prévisions aussi précises même si on continue à affirmer que l’astrologie peut prévoir. Bien sûr que sous certaines conditions, elle peut relativement prévoir des choses, mais il ne faut pas que cela devienne une occasion d’être plus fort que les autres. Le piège dans lequel j’étais tombé. C’est un peu logique puisque, de la compétition sportive, j’étais passé à la compétition astrologique. Dans les deux cas, on veut améliorer constamment sa performance. Mais à un moment, il faut savoir s’arrêter à temps. On le voit, chez les sportifs de haut niveau, vouloir rester au top, occasionne des blessures physiques, en astrologie si on reste dans cet état d’esprit, c’est des blessures mentales qui surviennent.

L’astrologie au présent

De nos jours c’est devenu complètement l’inverse. Même si je comprends parfaitement que les astrologues ne veulent plus faire de prévisions, car on tombe très vite dans un travers, ce qu’il reste de l’astrologie est une « pauvritude », mot inventé par moi, pour refléter ce qui se passe.

90% des articles en astrologie sont des articles d’écrivant la prochaine nouvelle lune. Soit en essayant de d’écrire l’ambiance politique et sociale, soit en donnant des conseils aux gens, comment ils doivent se comporter. C’est simple, c’est le degré zéro de l’astrologie. Honnêtement, si vous lisez un horoscope par décans d’un astrologue de votre signe, ce sera plus précis que les articles sur les nouvelles lunes que vous lirez.

J’ai même l’impression qu’il n’existe que l’astrologie de la nouvelle lune de nos jours, comme si les cycles planétaires n’existaient plus. Et surtout dans l’histoire de l’astrologie, ce sont les thèmes de nouvelles lunes qui ont le moins fait leur preuve.

Alors, je pose la question, est-ce que on apprend que cela dans les écoles d’astrologie ?

Ce que je remarque est qu’actuellement, il vaut mieux avoir une belle plume en astrologie, c’est-à-dire que vous racontez une belle histoire, mais avec un fond qui sonne creux, qu’écrire un article avec un langage populaire, mais avec des méthodes qui tiennent la route.

Sortons un peu de la prévision, voyons sur le plan thérapeutique.

C’est un sujet où je me suis longuement étendu avec plusieurs articles donc je ne vais pas m’étendre dessus, mais les astrologues ne savent plus « soigner ». Là aussi nous avons des conseils généraux qui ne serviront à rien au clients ou patients car ils ont oublié complètement leur fondamentaux.

De nos jours, essayez de trouver un astrologue qui vous aide à soigner l’âme ou l’esprit à l’aide des 4 éléments donc dans la lignée d’Hippocrate Les Chinois aussi s’aidaient de leurs 5 agents pour se soigner, sauf que cette tradition perdure toujours alors que chez les astrologues occidentaux, elle s’est éteinte. Maintenant, on essaye de broder, on prend le thème par approximation, et on ne croit plus vraiment à l’intuition même si on sait qu’elle est quand même responsable de flash que peut avoir l’astrologue.

Pourtant, c’est la base sur laquelle il ne peut y avoir d’interprétation, et si vous l’oubliez vous ne pouvez pas vous prétendre astrologue, ce n’est pas possible.

Quand j’avais une vingtaine d’années, donc, il y a déjà 30 ans, j’avais une prof d’astrologie à Paris qui avait déjà un certain âge, qui me rappelait à l’ordre à chaque fois que j’interprétais les planètes si cela était en contradiction avec les 4 éléments. Par exemple, « Hou là Eric, non ne part pas dans cette direction avec Mercure, regarde son élément, elle a bien les pieds sur terre cette dame, elle n’a pas besoin de tel conseils. »

Donc, j’étais très vite recadré, alors que j’ai l’impression que ce n’est plus le cas des astrologues d’aujourd’hui, ou l’interprétation part dans tous les sens sans ossature.

Voici ce qu’a dit Hippocrate en 400 environ avant J.C. :

« La source des maladies ne doit pas être ailleurs que dans les vents ou les pets. »

Et voici ce qui est écrit dans le Neijing un peu avant, dans la Bible de la médecine chinoise, je cite de mémoire :

« La source interne et externe de toutes maladies est le vent »

Rendez-vous compte que deux citations des plus grands médecins de tous les temps, qui utilisaient le ciel et la terre pour soigner, sans se concerter, en arrivent à la même conclusion. Avez-vous appris cela dans votre école d’astrologie ?

Et vous, comment détecter ce vent dans votre thème astrologique et comment y remédier?

Je vous laisse méditer plusieurs semaines sur ses deux citations déjà vous donner des pistes thérapeutiques, c’est le plus beau cadeau que je puisse vous faire, et surtout de trouver ses secrets tout seul…

Voici des cours d’astrologie qui sont, certes des généralités, mais ce sont les généralités qui font que l’astrologie devient thérapeutique :

https://astrologie-developpementpersonnel.jeboost.com/?s=cours+astrologie

Éric

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.