Surcharge d’information : faire face à 4 phénomènes nouveaux

Dans la société connectée d’aujourd’hui, vous pouvez trouver de l’information n’importe où et à n’importe quel moment de la journée. Avec ce déluge constant d’informations, il est possible de succomber rapidement à la surcharge d’informations. Il y a tout simplement trop d’informations à traiter de nos jours, et cela peut avoir un effet dévastateur sur notre santé, ainsi que sur notre humeur. Ce constant état de « trop plein » peut être attribué aux causes suivantes.

1. Nos limites sont vite dépassées

Si vous effectuez une recherche sur le premier domaine d’intérêt qui vous passe par la tête, en utilisant votre moteur de recherche internet favori, vous obtenez immédiatement des milliers de résultats. Ajoutez à cela les centaines de livres électroniques et les douzaines de livres publiés traditionnellement, et vous tombez rapidement dans le trop plein ! Il n’est tout simplement pas possible de traiter toutes ces informations au cours d’une vie.

2. Le bombardement de données non sollicitées

Chaque jour, nous sommes submergés d’informations non sollicitées par le biais de nos courriels et de nos réseaux sociaux. En plus de tous les courriers indésirables que nous recevons quotidiennement, nous sommes constamment bombardés d’annonces publicitaires lors des recherches sur internet. Sans compter les listes d’adresses électroniques auxquelles nous nous sommes abonnés et qui ne sont plus pertinentes pour notre travail, les avis sur les réseaux sociaux pour des fils de nouvelles que nous ne suivons même plus. Tout cela s’additionne en un gigantesque tas dans lequel nous devons en plus trouver l’information qui nous intéresse réellement…

3. La vitesse d’accès qui augmente

Il était beaucoup plus facile de suivre le flux d’information lorsque la majorité de nos données étaient livrées par la poste ou obtenues par le biais du journal papier quotidien. Aujourd’hui, « grâce » à internet et aux réseaux sociaux, l’information arrive de tous les côtés en même temps, en flux tendu et sans interruption.

4. La valeur de l’information chute

À un moment de notre histoire, l’ère de l’information était fondée sur le principe de valeur : le savoir et la connaissance étaient des gages de valeur et de pouvoir. Ce n’est plus le cas car tout est accessible désormais, y compris des formations provenant des plus grandes écoles ou des plus grandes universités, notamment via les MOOCs. Cet accès simplifié a modifié la valeur perçue de l’information, puisque les connaissances les plus pointues sont maintenant à portée de clic. La contrepartie c’est que nous avons de plus en plus de difficultés à faire le tri honnête entre ce qui est essentiel, ce qui est simplement redondant et ce qui n’est que pur déchet informatif !

La quantité d’information et la facilité avec laquelle nous pouvons l’obtenir ont augmenté de façon exponentielle au cours des dernières décennies. La meilleure façon de combattre ses effets est de comprendre les causes de la maladie. Une fois que vous connaissez ce qui cause le « trop-plein », vous pouvez commencer à élaborer des stratégies pour éviter ses conséquences désagréables.

Information et procrastination

L’une des causes les plus courantes de surcharge d’information est due à la procrastination. Nous pensons que si nous lisons un article de plus, une page web en plus, un avis en plus etc…nous continuons à travailler et à apprendre quelque chose de nouveau pour devenir une personne plus instruite et plus épanouie. Malheureusement, ce n’est rien de plus que de la procrastination à son meilleur ! En matière d’information, le « toujours plus » auquel on ne peut résister est souvent un symptôme de procrastination…et le gens s’en servent alors comme excuse ! Mais c’est reculer pour mieux sauter…vers l’échec.

La surcharge d’information peut être un réel problème dans nos vies et peut avoir un effet sérieux sur votre productivité. Libérez votre l’esprit afin que vous puissiez devenir plus productif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.